Archive

UA: 3.600 hommes en Centrafrique pour aider à rétablir líordre

La mission, qui sera effective dès le 01 août, viendra en remplacement de la Micopax (Mission de consolidation de la paix en RCA)

 

Líannonce a été effectuée vendredi 19 juillet à líissue díune réunion du Conseil de sécurité et de paix de líUA à Adis Abeba. Cette nouvelle force est appelé à remplacer líactuelle force díAfrique centrale déployée en Centrafrique, où la situation reste chaotique. «Il a été décidé de transformer au 1er août la Micopax (Mission de consolidation de la paix en RCA) en une mission sous autorité africaine de soutien à la Centrafrique», a précisé le Commissaire de l'UA à la Paix et la Sécurité, Ramtane Lamamra, à l'issue de la réunion du CPS. Cette force de paix de 3.600 hommes agira pour aider à rétablir líordre perdu depuis la chute du pouvoir de líex président François Bozizé en mars dernier.

 


© peaceau.org
Le nouveau siège de l'UA à Addis-Abeba
La Micopax, formée de 400 militaires et 150 policiers des dix Etats-membres la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale, avait elle-même succédé en juillet 2008 à la Fomuc, envoyée en Centrafrique en 2002. Les pays de la région Afrique centrale se sont déjà engagés à fournir un total de 2.000 hommes à cette nouvelle force en RCA, et l'UA a lancé un appel pour combler le déficit de 1600 hommes restant. Le Conseil de sécurité et de paix de líUA a demandé également que la période de transition en Centrafrique níexcède pas 18 mois, et que des élections soient organisées díici septembre 2014.

La coalition rebelle de la Séléka a renversé le président Francois Bozizé en mars dernier. Le pays est depuis dirigé par un président de transition, Michel Djotodia. La situation sécuritaire et humanitaire en Centrafrique reste critique, selon de nombreuses ONG.

Communiqué du Conseil de paix et de sécurité de líUnion africaine (UA), en sa 385ème réunion sur la situation en République centrafricaine (RCA)

 



Commentaire


Retour en haut