Archive

A Bangui: Enseignement de corruption, ou manèges insidieux dans nos écoles?

Líauteur, Thomas Bodo, qui publie son premier ouvrage chez Edilivre, demande si on peut encore sauver líécole centrafricaine?

 

Le résumé de líouvrage
Depuis deux décennies le système éducatif centrafricain est plongé dans une dégénérescence indescriptible entretenue vraisemblablement par les enseignants eux-mêmes. Au niveau de líenseignement primaire et du secondaire, les doléances se mêlent à certaines pratiques honteuses qui ont métamorphosé de nombreux enseignants en véritables «traders» dans un environnement complice qui semble ignorer la vraie mission de líenseignement dans la survie díune nation. Peut-on encore sauver líécole centrafricaine ? En attendant vous êtes invité(e) à découvrir la partie émergée de líiceberg dans cet ouvrage inédit.

 


© journaldebangui.com
A propos de Thomas Bodo
Titulaire díune Licence en chimie-biologie, Thomas Bodo a débuté sa carrière professionnelle dans líenseignement au Collège Préparatoire International de Bangui en République Centrafricaine en Octobre 1997. En 2008, de retour à Kembé, sa ville natale, il enseigne bénévolement au sein du lycée scientifique Cécile Digo où il avait remporté en tant qu'élève le prix du concours national «Génie en Herbes» en 1990. Il est également titulaire díun Diplôme díEtudes Professionnelles Approfondies en Entrepreneuriat obtenu à líInstitut de la Francophonie pour líEntrepreneuriat (IFE), díun master2 en création, reprise d'entreprise et entrepreneuriat de l'Université Bordeaux4.

 



Commentaire


Retour en haut