Archive

Centrafrique: le président Djotodia demande l'implication du Burkina Faso

Dans sa tournée, après Ouagadougou, Michel Djotodia doit se rendre au Bénin où il devrait s'entretenir avec son homologue Thomas Yayi Boni

 

Selon le président Michel Djotodia, la situation sécuritaire en Centrafrique est redevenue normale, hormis dans le Nord-Est où sévit líArmée de résistance du seigneur de Joseph Kony. Líhomme fort de Bangui a demandé, à Ouagadougou, líimplication du président Blaise Compaoré pour le retour de la paix dans son pays. «Nous sommes venus bénéficier de ses expériences, de ses conseils, éventuellement de directives à recevoir pour que la paix revienne. Nous avons saisi l'occasion pour expliquer à Son Excellence, l'évolution de la situation sécuritaire chez nous. Et les dispositions que nous avons eu à prendre», a indiqué le président centrafricain.

 

<div align="center"><iframe width="420" height="315" src="//www.youtube.com/embed/WPlT2OKZn-U" frameborder="0" allowfullscreen></iframe></div>

 

«Acteur» et non «médiateur»
Tout en saluant les efforts entrepris par Michel Djotodia et son équipe pour relever «les défis nombreux et très lourds qui pèsent sur líavenir de la Centrafrique», le président Blaise Compaoré a promis díaccompagner les Centrafricains vers une sortie de crise. «Je les ai encouragés, tout en exprimant notre disponibilité à accompagner la Centrafrique, et lui-même, dans ses efforts pour retrouver la paix sociale, pour reconstruire le pays. Nous espèrons que toute l'Afrique sera à ses côtés pour ce même engagement», a conclut M. Compaoré. Michel Djotodia a précisé que Blaise Compaoré aiderait à résoudre les problèmes en Centrafrique en tant quíacteur et non comme médiateur. Après Ouagadougou, Michel Djotodia doit se rendre au Bénin où il devrait s'entretenir avec son homologue Thomas Yayi Boni.


Commentaire


Retour en haut