Archive

Mali: la campagne présidentielle bat son plein

Elle a été officiellement lancée le 7 juillet dernier. Et depuis les 28 candidats sillonnent les villes du pays pour y tenir leur meeting

 

Depuis quelques jours, cíest la grande effervescence au sein de la classe politique malienne. Líobjectif pour chaque candidat est de faire tout pour convaincre les électeurs quíil est celui qui doit passer le premier tour de líélection présidentielle prévue pour le 28 juillet prochain. Là où certains organisent des meetings, díautres font du porte à porte. Mais quíimporte la manière de síattirer la sympathie des électeurs, une chose reste constante. Cíest le petit cadeau quíon distribue à la fin. Les pagnes ou tee-shirt à líeffigie des candidats, le thé, porte clé, casquetteÖ, sont remis aux populations à chaque passage de candidat. Cette campagne sera l'une des plus importantes de toute l'histoire de notre République, a lancé Ibrahim Boubacar Keita, un des candidats à líélection.

 


© Reuters
Les autorités de transition maintiennent la date du 28 juillet pour le premier tour de l'élection présidentielle
La campagne se déroule également à la télévision nationale, où le même temps est accordé à chacun des vingt-huit candidats, et les formules choc sont utilisées, une manière de marquer les futurs électeurs. La reconstruction nationale est un thème qui revient sans cesse dans les différentes interventions des vingt-huit candidats en lice. La campagne se déroule donc dans un certain engouement et díune manière générale, on assiste à un véritable fair-play.

Mais líONU craint des incidents. Ne nous leurrons pas, nous allons avoir des incidents, et il síagira díêtre prêt à y faire face, a déclaré le chef des opérations de maintien de la paix de líONU, Hervé Ladsous. Celui-ci qui redoute attentats suicide, mines et bombes artisanales. Malgré le péril islamiste et des incidents épars, les Nations unies se disent confiantes dans la tenue du scrutin du 28 juillet. Rappelons que l'élection présidentielle devait avoir lieu il y a plus d'un an, en avril 2012. Au lieu de cela, le Mali a connu un coup d'État militaire, l'occupation des deux tiers de son territoire par des groupes islamistes armés pendant près d'un an, puis une guerre de libération menée avec le soutien de la France et des pays d'Afrique de l'Ouest.

 



Commentaire


Retour en haut