Archive

Top Santé: les optimistes vivent vieux!

Selon une étude, les personnes optimistes auraient moins de cholestérol et de triglycérides que les autres

 

Les chantres de líoptimisme peuvent se targuer díavoir un meilleur taux de ďbon" cholestérol, affirment des chercheurs de la Harvard School of Public Health. Le "bon cholestérol" est formé de lipoprotéines HDL (ou HDL cholestérol) qui protègent le cúur et aident à se débarrasser du "mauvais" cholestérol. Ce dernier, également appelé LDL cholestérol, a au contraire tendance à se déposer sur les artères, facteur de risque cardiovasculaire. Penser positif favoriserait aussi un niveau plus faible de triglycérides, ces composés lipidiques (des graisses) qui apportent de líénergie à notre organisme. Quand ces acides gras sont surabondants, ils augmentent aussi le risque de maladies cardiovasculaires.

 


© journaldebangui.com
Rien à dire
Les optimistes ont une bonne hygiène de vie
Les chercheurs ont constaté que chaque augmentation de 5 points sur líéchelle de líoptimisme se traduisait par une hausse du bon cholestérol à hauteur díun milligramme par décilitre. Plus on voit la vie en rose, plus on protège nos artères! Le lien de cause à effet níest pas si évident. Les chercheurs subodorent que les optimistes ont tendance à manger équilibré et à surveiller leur poids. On sait en effet quíune alimentation trop riche en mauvaises graisses et en sucres rapides favorise la hausse des taux de cholestérol (et de mauvais cholestérol) et de triglycérides. Líoptimisme est bon pour le cúur et le pessimisme un poison? Pas si simple. Les études se contredisent. Le risque díinfarctus serait plus élevé chez les personnes déprimées, selon certaines études. Mais rien ne prouve quíun pessimiste qui basculerait dans líoptimisme diminue ses risques cardiaques, tempèrent les chercheurs britanniques. Si vous penchez plutôt vers le pessimisme, ne changez rien alors. Il paraît que cela permet de vivre plus longtemps.

 



Commentaire


Retour en haut