Archive

Bangui: mandat d’arrêt contre François Bozizé

Le procureur de la République Alain Tolmo vient de lancer un autre mandat d’arrêt contre l’ancien président centrafricain, après celui du ministre de la justice

 


© afp
François Bozizé, l'ancien président poursuivi
«L’enquête est effectivement ouverte et la machine judiciaire est à pieds d’œuvre. A la date d’aujourd’hui, un mandat d’arrêt international a été émis contre le principal auteur, François Bozizé Yangouvounda», a déclaré Alain Tolmo, le Procureur de la République à la presse. Selon lui, les chefs d’accusations contre l’ancien chef d’Etat centrafricain sont multiples et lamentablement graves. «Il s’agit de 22 assassinats, 53 arrestations et séquestrations arbitraires, la destruction et l’incendie des maisons d’habitations, chiffrée à 3823. Les exécutions sommaires qui se chiffrent à 119 et des crimes relevant du statut du Cour pénale international», a-t-il relevé.

Il a également mentionné que toutes ces infractions trouvent leur existence dans le grenier pénal centrafricain, avant de souligner d’autres mandats d’arrêts internationaux qui sont en cours d’émission, contre tous ceux qui se sont immatriculés dans la commission des faits contenus dans les réquisitoires de l’information. Depuis le 2 mai, une enquête a été ouverte contre François Bozizé et ses complices, selon les termes du procureur. Le mandat d’arrêt international a été lancé ce vendredi 31mai.

 

 



Commentaire


Retour en haut