Archive

Centrafrique: la ville d'Obo attaquée

Des éléments des Forces armées centrafricaines (FACA) ont capturé 29 membres d'une bande armée

 

Ces derniers auraient attaqué ce vendredi 24 mai matin la ville d'Obo dans le sud-est de la République centrafricaine. Aucune perte en vie humaine n'a été signalée dans les deux camps. Selon une source proche des FACA, les capturés se réclament membres du "Mouvement de marche populaire pour la démocratie centrafricaine (MMRDC)" dirigé par un certain Christian Mbomboli. Ils ont également affirmé que ce mouvement a pour objectif de prendre la ville d'Obo comme une base arrière afin de continuer la marche vers la capitale Bangui. Aucune autre information concernant ce mouvement n'a été révélée.

 


© cap
Ils veulent aussi marcher sur Bangui
"Actuellement la ville est calme. Un hélicoptère survole la région. Une partie de la population est toujours présente dans la ville. Les opérations de riposte ont été menées avec l'appui de l'armée ougandaise et les conseillers américains. La ville est sous contrôle des forces loyalistes", a relaté cette source. D'après les informations rapportées par un habitant d'Obo, et cité par Xinhua, les assaillants ont envahi la ville à cinq heures, faisant des tirs de sommation. Ils ont pris d'assaut la mairie et le marché de la ville. Des habitants de la ville et des villages environnants ont évacué les lieux. Les autorités à Bangui n'ont fait aucune déclaration pour le moment. Mais une source proche de la présidence a fait savoir qu'une équipe des éléments de la Séléka seront dépêchés très bientôt.

Dirigé par Michel Djotodia, l'alliance des rebelles de la Séléka a pris pouvoir au mois de mars. Président autoproclamé avant d'être élu par le Conseil nationale de transition, Michel Djotodia a la tâche lourde de rétablir la paix et la sécurité sur le territoire national afin de mettre un terme aux exactions (pillages, assassinats et viols) commises par ses hommes et d'autres groupes armés. Les éléments des forces de défense ougandaises sont présents en Centrafrique pour éliminer l'Armée de résistance du seigneur (LRA), rébellion ougandaise qualifiée d'organisation terroriste par les Nations Unies qui mène des opérations dans plusieurs pays voisins de l'Ouganda dont l'Est de la République centrafricaine. Les Etats-unis ont envoyé une centaine de conseillers militaires en Ouganda, en République démocratique du Congo, en Centrafrique et au Soudan du Sud afin d'aider les forces de la région qui luttent contre la LRA.

 



Commentaire


Retour en haut