Archive

Centrafrique: deux mois de salaires seront versés aux fonctionnaires?

La promesse a été encore faite par le président de transition Michel Djotodja Am Nondroko

 

Líobjectif dit-il est de parvenir à décrisper le climat social. Il a fait cette déclaration lors de sa rencontre avec les responsables des établissements scolaires publics et privés de Centrafrique, à Bangui. Sauf quíune première déclaration sous forme de promesse avait déjà été fait faite une première fois au mois díavril, mais il était clair quíà cette date-là, les caisses de líEtat étaient vides? Plus de deux cent responsables des établissements scolaires, publics et privés de Centrafrique étaient donc au rendez-vous avec le ministre de líEducation Marcel Loudegué en tête pour parler avec le président. Un lot de matériels bureautiques a été remis aux responsables des établissements secondaires de Bangui en vue de permettre la reprise effective des activités pédagogiques.

 


© gabonview
Les fonctionnaires attendent les salaires depuis deux mois
Dans le registre des déclarations, le président de Transition a promis que deux mois de salaires seront versés très prochainement aux fonctionnaires centrafricains ? Il a rajouté dans son discours de circonstance que tout sera mis en úuvre pour assurer la sécurité sur líensemble du territoire. Pour cela, il a décidé de cantonner les troupes de la coalition ex-Séléka dans les seize préfectures qui deviendront en même temps des garnisons militaires. Et dans «dans chaque garnison, il y aura trois cent à cinq cent éléments et deux instructeurs par garnison pour assurer la formation. En plus un secrétaire pour répertorier les éléments qui feront líobjet de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR)», a expliqué le chef de líEtat

Par ailleurs, le représentant de líUnion Syndicale de Travailleurs de Centrafrique (USTC), M. Noël Ramadan a exhorté le gouvernement à mettre un accent particulier sur la sécurité à Bangui et les seize préfectures de la République Centrafricain. Car, dans les provinces, la question sécuritaire demeure un problème important.

 



Commentaire


Retour en haut