Archive

Centrafrique: Le président de transition ne passera pas par Yaoundé

Dans sa tournée sous régionale Michel Djotodia était hier mercredi en visite officielle à Libreville, pour une durée qui n'a pas été déterminée

 

Depuis mardi 14 mai, le président autoproclamé de la République centrafricaine (RCA), Michel Djotodia, à entamée le tour des capitales de la zone Cémac dont son pays est ressortissante. Après la ville de Ndjamena, il était hier mecredi 15 mai à Libreville au Gabon où il a été accueilli à l'aéroport international Léon Mba de Libreville, par le Premier ministre gabonais, Raymond Ndong Sima. Au cours de cette visite, première du genre en terre gabonaise depuis qu'il assure la transition en RCA il y a trois mois, l'ancien chef des rebelles de la Séléka, Michel Djotodia, a eu un tête-à-tête avec le chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba.

 


© gouvernement.ga
A sa descente d'avion à LIbreville avec il a été accueilli à sa descente díavion le Premier ministre gabonais, Raymond Ndong Sima
Cette visite intervient à quelques jours de la tenue d'un conclave des chefs d'états-majors des Etats membres de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC) qui aura lieu vendredi 17 mai à Libreville, destiné sur la situation de l'insécurité qui persiste en RCA. Ce même jour, le chef de líex-rébellion Séléka qui a renversé le Général François Bozizé est attendu à Malabo en Guinée Equatoriale. Il avait été prévu une escale à Yaoundé au Cameroun ou síest réfugié depuis le 24 mars dernier, le président déchu de Centrafrique. Mais Ö

L'épine Bozizé
Selon le site jeuneafrique.com ce ne sera pas le cas. Car, en ce qui concerne le Cameroun. «Il y a un accord de principe, mais pas encore de date», explique le directeur de cabinet du président de transition Michel Djotodia. Un contretemps qui intervient alors que les autorités de transition goûtent peu líattitude de Yaoundé concernant la présence de líex-président François Bozizé. «Il (F. Bozizé-ndlr) bénéficie de toutes les libertés, est autorisé à organiser des réunions à líambassade centrafricaine, donne des conférences de presse», explique un diplomate en poste à Bangui.

Reste que cette première tournée régionale, présentée par les autorités de transition comme une «visite de présentation», est pour Michel Djotodia un moment important. Symboliquement, elle renforce la légitimation du nouveau régime centrafricain, alors que le président de la transition a été officiellement convié au prochain sommet extraordinaire de la Ceeac, en juin à Ndjamena. «Le simple fait quíil accepte de voyager montre que les choses ne vont peut-être pas si mal quíon ne le dit», précise le diplomate. À Bangui, les opérations de cantonnements ont débuté mardi. Et la semaine dernière, 200 soldats tchadiens sont arrivés dans le cadre du renforcement des troupes de la Fomac décidé lors du dernier sommet de la Ceeac.

 



Commentaire


Retour en haut