Archive

Tueries: Pretoria accepte les excuses de Bangui

LíAfrique du Sud avait perdu 13 de ses soldats lors des affrontements avec les rebelles de la coalition Séléka en mars dernier à Bangui

 

LíAfrique du Sud a officiellement accepté les excuses de la République centrafricaine pour la mort díau moins 13 de ses soldats sud-africains et les blessures de 27 autres, lors des affrontements avec les rebelles de la coalition Séléka qui avaient envahi Bangui en mars dernier pour renverser le président François Bozize. Cíest M. Collins Chabane, ministre sud-africain du Suivi des performances, de líEvaluation et de líAdministration à la Présidence, qui a déclaré hier jeudi que le cabinet avait officiellement accepté les excuses de Nicolas Tiangaye, Premier ministre de la Centrafrique, au sujet des malheureux évènements qui avaient occasionné la mort de membres de la Force de défense sud-africaine (FDNSA).

 


© thenewage.co.za
L'hommage aux soldats centrafricain morts en Centrafrique
M. Chabane qui tenait un point de presse à Pretoria, à líissue díune réunion du cabinet a réitéré líengagement de son pays pour une Afrique pacifique, prospère et stable, à travers divers interventions et programmes, notamment des missions de maintien de la paix. Il a par ailleurs déclaré que le Président Jacob Zuma et le ministre des Relations internationales, Maite Nkoana-Mashabane, assisteraient à la réunion de ce 3 mai consacrée à la situation en RCA qui se tient au Congo. On y notera aussi la participation du président Jacob Zuma et du premier ministre centrafricain Nicolas Tiangaye. LíAfrique du Sud et la RCA avaient signé en 2007, un accord de coopération militaire qui a été renouvelé en décembre 2012, pour une durée de cinq ans. Líaccord visait à donner à líarmée centrafricaine une formation militaire, dans les domaines de líinfanterie, de líartillerie, des Forces spéciales, de la logistique et des cours de conduite, ainsi que dans la rénovation des infrastructures militaires dans les villes de Bouar et de Bangui.

 



Commentaire


Retour en haut