Archive

Tchad: Le président Idriss Déby échappe à un coup d’Etat?

Le gouvernement tchadien a annoncé le 1er mai dans un communiqué avoir arrêté des individus ayant tenté de mener une «action de déstabilisation» du pouvoir

 

C’est Hassan Sylla Bakari, ministre tchadien de l’Information et de la communication qui a fait une déclaration sur la télévision nationale. Selon lui, ce sont des individus qui organisaient une conspiration depuis plus de quatre mois pour «déstabiliser le Tchad». Des personnes ont été arrêtées et remises au procureur de la République. Pour l’heure, peu d’informations sont disponibles sur l’origine et les auteurs de cette tentative de coup d’État. Aucune précision supplémentaire n'a été donnée sur l'origine, les appartenances et le nombre des personnes arrêtées. De source policière, plusieurs arrestations de civils et de militaires ont eu lieu le 29 avril déjà, deux jours avant cette tentative de coup d’État.

 


© xibaaru.com
Le palais présidentiel de Ndjamena aurait été menacé par des tirs
On se souvient, il y a quelques jours, que le président Idriss Déby a accusé la Libye de soutenir des rebelles qui s’entraineraient à Benghazi pour s’attaquer au Tchad. Des accusations que Saleh Gaouda, vice-président du comité de sécurité nationale auprès du Conseil général national libyen a rejetées. En mars d’autres rebelles avaient menacé de s’attaquer au régime. Ces derniers contestaient l’envoi de leurs combattants au Mali.

Selon le site ledakarois.net, il existe au Tchad une véritable crise politique, sociale et des rivalités au sein du «clan Déby» qui s’est accaparé toutes les ressources du pays. Le 30 avril, le Général de Division Yambaye Abel Massyra avait lu un communiqué des Forces Armées Tchadiennes pour démentir des rumeurs sur un coup d’Etat qui se préparait. Hier, 1er mai ce communiqué a été démenti par les faits. Cette menace de coup d’Etat était réelle. La preuve, le Ministre de la Communication est monté au créneau pour annoncer l’attaque du Palais présidentiel et l’arrestation d’un groupe d’individus.

Le Tchad, ancienne colonie française, a une longue histoire de coups d’Etat et de rebellions armées. Le président Idriss Deby avait lui-même dirigé une rébellion qui avait marché sur Ndjamena, la capitale pour prendre le pouvoir en 1990.

 



Commentaire


Retour en haut