Archive

Eric Neris Massi: D.G. de líAutorité Nationale de líAviation Civile de RCA

Le décret de nomination a été signé par le Président de la République, Michel Djotodja Am Nondroko à Bangui

 

Il y a en effet quelque jour que le décret N°13.036 du 25 avril 2013 a été lu sur les ondes de la radio nationale centrafricaine. Le texte signé par le président centrafricain Michel Djotodia annonçait la nomination d'Eric Neris Massi au poste de directeur de l'Autorité nationale de l'aviation civile. Le porte-parole de la rébellion Seleka arrivé, il y a quelques semaines, à Bangui prend désormais les commandes de l'aviation civile. Il lui revient ainsi de gérer désormais, tout le trafic et le transport aérien de la République centrafricaine avec en bonne place le programme de modernisation de líAéroport Bangui MíPoko dès que la situation sera revenue à la normale.

 


© AFP
Le porte-parole en Europe était aussi coordonnateur international de la Séléka
Avant d'accéder à ce poste, le porte-parole en Europe était aussi coordonnateur international de la Séléka, dont les hommes se sont emparés de la capitale Bangui le 24 mars pour chasser le président François Bozizé du pouvoir. Vivant en France, où il était le point de contact pour de nombreux journalistes lors de l'avancée des rebelles sur la capitale centrafricaine, M. Massi est rentré en Centrafrique à la faveur de l'arrivée du Séléka aux commandes du pays. Il síest déjà installé dans la ville de Bangui où, il est présenté comme le fils du colonel Charles Massi, ancien ministre et opposant au régime Bozizé, fondateur de la convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP, une des factions de la coaltion Séléka). En 2010, la famille du chef rebelle a annoncé sa mort, pointant du doigt François Bozizé et son fils Jean-Francis comme responsables de l'assassinat.

 



Commentaire


Retour en haut