Archive

Centrafrique Le PM Nicolas Tiangaye attendu à Bruxelles

Il va tenter de redonner confiance aux partenaires socioéconimiques afin quíils reviennent en aide à son pays plongé dans une très forte instabilité

 

En ce début de semaine, Nicolas Tiangaye est attendu à Bruxelles pour réclamer la clémence de l'Union européenne vis-à-vis de son pays. Il ne faut pas suspendre l'aide internationale, demande le Premier ministre centrafricain, parce que a-t-il dit à RFI: Les caisses de l'Etat sont vides... Donc vous savez que l'Union européenne est le premier partenaire de la République centrafricaine. La situation actuelle, en Centrafrique, nous a mis en difficulté, et il s'agit donc d'un plaidoyer (...) Il faut éviter qu'il y ait des suspensions qui soient préjudiciables à tous les projets qui sont en Centrafrique. En effet, depuis la prise de Bangui, la capitale centrafricaine par la rébellion Séléka, le 24 mars 2013, líactivité économique nía pas repris et aura du mal à reprendre malgré les actions et les réunions, que le Chef de líEtat M. Djotodia a tenu avec les acteurs et opérateurs économiques. Force est de constater que plus rien ne va en Centrafrique. Le PM parviendra-t-il à convaincre ce partenaire économique quand on sait que líinstitution européenne se dit fortement préoccupée par la situation sécuritaire dans le pays.

 


© AFP
Le PM de Centrafrique Nicolas Tiangaye
Le communiqué de Mme Ashton
La Haute-Représentante de l'Union européenne (UE) pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Catherine Ashton, síest ainsi exprimée dans un communiqué. "Les pillages, débordements et exactions dont souffre la population doivent cesser". La chef de la diplomatie européenne, qui a renouvelé sa ferme condamnation de la prise du pouvoir par les rebelles centrafricains de la Seleka et du changement inconstitutionnel du gouvernement, exhorte l'ensemble des parties de prendre des mesures tangibles pour protéger la population civile, restaurer l'ordre public et la sécurité et mettre un terme au recrutement et à l'emploi d'enfants dans les groupes armés. Elle a également salué les conclusions adoptées lors du Sommet extraordinaire de la CEEAC le 18 avril à N'Djamena qui réaffirment la centralité de l'accord de Libreville du 11 janvier 2013 et définissent les conditions de la transition en République centrafricaine en vue d'un retour à l'ordre constitutionnel.

Il a raté la réunion de printemps de la Banque Mondiale et du FMI
Le 18 avril dernier en effet, le PM Nicolas Tiangaye pour cause de sommet de la Ceeac dont il est le seul interlocuteur centrafricain reconnu, il nía pas assisté aux réunions annuelles de ministres des finances organisées par la Banque mondiale chaque mois díavril auxquelles il était convié, en tant que ministre des Finances de RCA. Les réunions se poursuivaient le 19 avril et coïncidaient avec les réunions de printemps de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI) qui assemblaient les chefs díÉtat, des premiers ministres, des ministres des finances et díautres représentants. Si d'autres Etats africains en proie à des crises internes ont pu défendre leur dossiers comme la Côte d'Ivoire ou le Mali, la Centrafrique était aux abonnés absents.

Cette participation de haut niveau devrait permettre díexprimer un soutien politique de même niveau pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) alors quíil ne reste que 1 000 jours avant la date butoir fixée pour atteindre les OMD. Le Secrétaire général des Nations unies qui prenait part à ces assises a exprimé sa préoccupation face aux incidents ainsi survenus en République centrafricaine. Il a demandé aux autorités de restaurer le droit et líordre dans tout le pays. Il a salué les efforts déployés par líUnion africaine (UA) et la Communauté économique des États de líAfrique centrale (CEEAC) pour promouvoir la paix en RCA. Mais tout ceci en líabsence du PM, Nicolas Tiangaye. Qui est donc prêt aujourdíhui à financer le tissu économique dévasté de la République Centrafricaine?

 



Commentaire


Retour en haut