Archive

Message du Directeur Exécutif de líOnu/sida

A líoccasion de la journée Mondiale de lutte contre le Vih/Sida

 

La Centrafrique, à líinstar des autres pays du monde, célèbre ce mercredi 1er décembre 2010 la Journée Mondiale de Lutte contre le Sida. A cette occasion, le Directeur Exécutif de líONU/Sida Dr Michel Sibidé a livré un message.

En cette journée mondiale de lutte contre le Sida, nous pouvons être fiers, car nous avons réduit de près de 20 % le nombre de nouvelles infections à Vih et de décès liés au Sida Cela signifie quíil y a moins de personnes nouvellement contaminées par le virus et moins de gens qui décèdent à cause du Sida. 56 pays ont presque tous réussi à stabiliser ou à réduire le nombre de nouvelles infections à Vih. Pour la première fois, nous pouvons dire que nous avons brisé la trajectoire de líépidémie de Sida et atteint la première partie du 6ème objectif du Millénaire pour le Développement. Nous sommes parvenus à ce tournant décisif parce que les familles, des familles,des gouvernements et líONU/Sida se sont unis afin de mobiliser le monde pour créer une dynamique sans précèdent. Nous prenons líavantage sur líépidémie grâce à líengagement politique au leadership de tous les secteurs y compris des chefs religieux grâce à la science, à líexpérience, au combat de la société civile, au respect des droits humains et à la passion qui nous anime.

 

En cette journée mondiale de lutte contre le sida, nous devons nous souvenir. Nous níavons pas enregistré ces succès sans de nombreux sacrifices. Aujourdíhui, nous pleurons des amis et des membres de nos familles. Quelques 30 millions ont perdu la vie à cause du Sida. On estime à 10 millions le nombre de ceux qui restent dans líattente díun traitement. Nous ne devons pas oublier que des lois punitives et la stigmatisation continuent à éloigner de trop nombreuses personnes à travers le monde des services de santé.

En cette journée mondiale de lutte contre le Sida, nous devons nous engager. Les avancées durement acquises sont fragiles. Ainsi, notre engagement vis-à-vis de la riposte au sida ne doit pas fléchir. Participer à la riposte au sida síest révélé un investissement payant et cet engagement doit être une responsabilité partagée pour aujourdíhui et pour demain. En cette journée mondiale de lutte contre le sida, nous pouvons avoir de líespoir. Avec votre engagement, líONU/SIDA et la famille des Nations Unies sont en train de changer le cours de líépidémie de sida.

Jíai lancé un appel en faveur de la quasi élimination de la transmission mère enfant du Vih díici 2015. Rien ne me donne plus díespoir que de savoir que cíest possible, connaître une génération sans sida de notre vivant sera líune des plus grandes victoires de líhumanité. Alors, en cette journée mondiale de lutte contre le sida, agissons sans attendre. Ensemble, nous pouvons atteindre notre vision : zéro nouvelle infection à Vih. Zéro discrimination. Zéro décédés lié au sida.

 



Commentaire


Retour en haut