Archive

CEEAC: 18 mois de transition proposé en RCA

Cíest líune des solutions que les Chefs díEtat et de Gouvernement de la Communauté ont présenté lors de leur sommet à NíDjamena

 

La capitale tchadienne, a accueilli le 3 avril dernier le sommet extraordinaire des Chefs díEtat et de Gouvernement de la Communauté économique des Etats díAfrique centrale (CEEAC). Plusieurs décisions concernant la crise centrafricaine au cúur des débats de ce sommet ont été prises. Tout díabord les dirigeants de la CEEAC ont affirmé leur position face à la situation dans ce pays, en condamne comme la communauté internationale, la prise de pouvoir de la Séléka par les armes le 24 avril dernier. Aussi, la CEEAC appelle le dirigeant de la coalition de rebelles, et actuellement Président autoproclamé de la RCA, le Général Michel Djotodia à se conformer aux accords de paix signés le 11 Janvier 2013 à Libreville.

 


© journaldutchad.com
Egalement, les Chefs díEtat de la Communauté économique des Etats díAfrique centrale, suggèrent la mise sur pied en Centrafrique, díun collège pouvant jouer le rôle de líexécutif et díune assemblée constituante pour une période transitoire ne pouvant excéder 18 mois. Ainsi, à partir de ce 4 avril 2013, les ministres des Affaires étrangères de la CEEAC se rendront à Bangui, afin de présenter la décision prise par les Chefs díEtat de la CEEAC. Mais aussi pour convaincre les forces vives et líensemble de la classe politique, du bien-fondé surtout pour les populations centrafricaine díun consensus. Les résultats de la mission des ministres des affaires étrangers seront présentés au cours díune prochaine rencontre des Chefs díEtats de la CEEAC prévue à NíDjaména. Prenant la parole, le président sud-africain Jacob Zuma a annoncé, le retrait des soldats sud-africains présents sur le sol centrafricain, mettant ainsi fin à un accord bilatéral signé entre les deux Etats. Avant líouverture du sommet, Idriss Deby Itno a effectuer une série de consultation avec les représentants des organisations internationales et continentale ainsi que ses pairs présents à NíDjaména.

 



Commentaire


Retour en haut