Archive

Bondo/RDC: Des militaires centrafricains veulent rentrer

Les 74 soldats qui séjournent à Bondo depuis trois semaines ont été désarmés par les FARDC aussitôt arrivés en RDC

 

Ces éléments des Forces armées centrafricaines (Faca) refugiés en RDC après la chute du régime du président Bozizé demandent aux autorités congolaises de les rapatrier. Ils ont fait cette demande dans une lettre adressée, samedi 30 mars, à líadministrateur du territoire de Bondo où ils se trouvent. Ils sont 74 militaires à avoir été désarmés par les FARDC aussitôt après leur arrivée en RDC. Ils séjournent à Bondo depuis trois semaines. Les responsables des FARDC estiment que ce rapatriement ne pourrait être possible quíaprès un arrangement entre les gouvernements de deux pays.

 


© lefigaro.fr
Des soldats appartenant aux Forces armées centrafricaines lors d'un défilé
La lettre de demande de rapatriement a été signée par le capitaine Denis Kondru des Faca, a indiqué le président de la société civile de Bondo, territoire situé à 500 km au nord de Kisangani (Province Orientale). «Jíai reçu la lettre le même jour. Ils veulent rentrer parce quíils ont eu líappel de leurs autorités actuelles demandant à tous les militaires de regagner le rang pour continuer à service leur pays», a indiqué Evariste Mbooto.

Le commandant de la 9ème région militaire, le général de brigade Jean Claude Kifwa, a indiqué que la décision de rapatrier ces militaires africains ne peut pas être prise à son niveau. Il les a appelés à attendre des «dispositions pratiques» que le gouvernement congolais va prendre concernant cette demande. «On ne peut pas les laisser rentrer comme ça. Ce sont des militaires du régime qui vient de tomber. On les garde pour quíils ne constituent pas une menace pour ce pays et quíils ne soient pas tués une fois refoulés. Ce sera une violation grave du droit international humanitaire. Cíest comme ça que nous les bloquons chez nous en attendant des dispositions du côté de notre gouvernement», a précisé le général Kifwa.

 



Commentaire


Retour en haut