Archive

Jacob Zuma défend la mission sud-africaine en RCA

L'opposition sud-africaine a demandé au gouvernement de Pretoria de retirer ses troupes de Centrafrique et déclaré son intention de déposer une motion parlementaire en ce sens

 

Le président Jacob Zuma a défendu la mission de l'Afrique du Sud en République centrafricaine (RCA), réfutant líidée quíelle avait pour but de défendre les intérêts du parti, comme l'affirme l'opposition."Laissez-moi souligner que nous rejetons toutes les insinuations selon lesquelles ces soldats ont été envoyés en RCA pour toute autre raison que la poursuite de l'intérêt national et des intérêts du continent africain", a insisté M. Zuma. Le président s'exprimait lors de la cérémonie donnée à Pretoria en mémoire des 13 soldats sud-africains morts en RCA la semaine dernière, alors qu'ils combattaient aux côtés des troupes du gouvernement centrafricain. "Nos soldats sont morts pour une cause juste. Ils sont morts pour défendre la politique étrangère du pays", a affirmé M. Zuma.

 


© REUTERS/Stringer
Les corps des 13 soldats sud-africains tués en Centrafrique, le 28 mars 2013 à la base aérienne de Waterkloof, à Pretoria
La leader de l'Alliance démocratique (opposition), Helen Zille, a déclaré que le gouvernement avait envoyé ses troupes en RCA pour "défendre les intérêts commerciaux du parti politique". Selon elle, le gouvernement n'a pas réussi à démontrer que le Congrès national africain (ANC) n'avait pas d'intérêts commerciaux en RCA. Lundi déjà, l'opposition avait remis une motion au parlement pour exhorter le gouvernement à retirer immédiatement ses troupes de RCA. M. Zuma a rejeté cet appel, déclarant que l'Afrique du Sud avait envoyé ses soldats en RCA en réponse à une directive de l'Union africaine en 2007. Pourtant selon les médias sud-africains de ce mercredi 3 avril, l'Afrique du Sud aurait retiré ses troupes de la République centrafricaine (RCA) déchirée par la guerre. Cette même date, le président sud-africain Jacob Zuma participe au sommet extraordinaire de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale, à Ndjamena au Tchad pour discuter de la situation en RCA.

Centrafrique: Les soldats sud-africains se retirent?
La décision intervient un jour après que l'opposition de l'Alliance démocratique (DA) ait déposé une motion au Parlement, exhortant le gouvernement à retirer immédiatement ses troupes de la République centrafricaine après la mort de 13 soldats sud-africains le 23 mars en plein combat aux côtés des troupes gouvernementales centrafricaines hors de Bangui. «Ce que nous savons maintenant, est que nous avons seulement 18 soldats en RCA : au moins 200 d'entre eux ont été retirés et déplacés (à) la frontière», a affirmé l'Union de Défense nationale de l'Afrique du Sud citée par l'Association de presse sud-africaine (SAPA). Mais le retrait n'a pas été confirmé par les autorités, et le ministère de la Défense n'a pas souhaité répondre à la question.

L'Afrique du Sud avait envoyé des soldats en RCA à la demande de l'Union africaine. En 2007, la nation arc-en-ciel avait signé un accord militaire avec le gouvernement centrafricain sous François Bozizé. Cette année-là, le Conseil de l'UA pour la paix et la sécurité avait demandé à ses Etats membres, "au nom de la Solidarité africaine", de soutenir la reprise socioéconomique et la consolidation de la paix et de la stabilité en RCA, qui traversait des périodes d'instabilité. Cet accord a été prolongé de cinq ans en décembre 2012.

 



Commentaire


Retour en haut