Archive

Poème: Jesus Christ, «Victime Expiatoire»

Anselme Dipama, fidèle catholique

 

En donnant son corps et son sang en plénitude, Il nous invite tous à faire autant pour la multitude. En ne renonçant pas à la mort qui le malmène, Il donne ainsi naissance à la très sainte Cène.

Son pardon sincère à celui qui lía trahi, Est signe aux yeux de tous quíil est Rabi. Choisir de le vendre rien que pour amasser de líargent, Il choisit de se rendre pour ramasser nos actes insolents.

Arrêté à Gethsémani pendant sa prière, Ses disciples le fuient tous par derrière. Et avant que líaimé ne revienne à la raison, Le mâle de la poule a chanté la dernière.

 


Le Chemin de Croix...
Auditionné sans défense devant les grands prêtres, Indexé avec menace comme étant le grand traître, Frappé à la joue mais toujours resté impavide, Il confirme quíil est fils de Dieu et roi que David.

Livré sans scrupule à la vindicte populaire, Il devient caution pour la libération díun impopulaire. Condamné injustement et fatalement à la mort, Cíest justement la preuve díune justice sans remords.

Sur le chemin très torturant du calvaire, Ce sont nos actes douloureux et pervers Quíil porte sur ses épaules díinnocence Afin de nous sauver de la potence.

Quand il succombe sous le poids de la croix, Ce sont les péchés díun monde aux abois. Quand il se relève et reprend ses forces, Cíest notre condition humaine quíil renforce.

Au Golgotha, dépouillé de ses vêtements, Il met à nu le prix de nos agissements. Cloué cyniquement sur la croix, Il trace pour notre salut la voie.

Mort gracieusement aux yeux des méchants, Il promet humblement les cieux aux croyants. Ressuscité triomphalement par la main du Père, Il donne et laisse largement la paix à notre terre.

Anselme Dipama, fidèle catholique ansdip@yahoo.fr

 



Commentaire


Retour en haut