Archive

Centrafrique: Bozizé a demandé l'asile au Bénin

Selon une source diplomatique béninoise, l'ex-président François Bozizé, a sollicité l'hospitalité du pays de Yayi Boni, où il souhaite s'établir après son escale camerounaise

 

Le président centrafricain déchu François Bozizé, qui avait fui son pays après la prise de Bangui dimanche par la rébellion et trouvé refuge au Cameroun, a demandé l'asile au Bénin, a déclaré jeudi le ministre béninois des Affaires étrangères. "Il est vrai que M. Bozizé a sollicité le Bénin comme pays d'accueil", a déclaré à l'AFP Arifari Bako, précisant que celui-ci "n'est pas à Cotonou actuellement". Aucune réponse formelle ne sera apportée avant le retour du président béninois Boni Yayi de Durban (Afrique du Sud), où il participe au sommet des pays émergents des Brics en Afrique du Sud. "C'est un sujet délicat", a ajouté M. Bako, refusant de donner plus de détails avant le retour vendredi du président béninois.

 


© francetvinfo.fr
Le président Yayi Boni et F. Bozizé lors de son séjour à Bangui en janvier 2013
La présidence camerounaise avait indiqué dimanche que M. Bozizé se trouvait au Cameroun "dans l'attente de son départ vers un autre pays d'accueil". Bozizé, qui possède une coquette villa à Cotonou, avait séjourné dans l'ancien Dahomey avant son coup d'Etat de 2003. C'est là qu'il avait adhéré à l'Eglise du Christianisme Céleste, dont il a fondé le chapitre centrafricain. "Bozizé est Béninois, commente un conseiller de Boni Yayi. Il est ici chez lui". M.Bozizé, 66 ans, avait été renversé dimanche au terme d'une offensive-éclair de la rébellion du Séléka sur Bangui. Il était lui-même arrivé au pouvoir par les armes en 2003, à la tête d'une rébellion qui avait chassé le président élu de l'époque, Ange-Félix Patassé. 28 membres de la famille de M. Bozizé ont pour leur part été accueillis à Kinshasa, en République démocratique du Congo.

 



Commentaire


Retour en haut