Archive

Brésil 2014: les Fauves centrafricains en exil?

Cíest en disputant leur match perdu en Afrique du Sud que les footballeurs de Bas-oubangui ont appris le coup díEtat de la Séléka

 

Du coup, attendus pour rentrer depuis dimanche 24 mars, les Centrafricains sont toujours en Afrique du Sud. La délégation centrafricaine a dû retarder son retour à Bangui alors que les nouvelles venant de la capitale centrafricaine ne sont pas rassurantes.Ils disputaient ce week-end la 3ème journée des éliminatoires du Mondial 2014 avec une défaite face aux Bafana Bafana díAfrique du Sud. Cíest ainsi que les Fauves de líOubangui ont appris le coup díEtat intervenu dans leur pays. Les professionnels devraient rentrer directement en Europe dans la soirée díhier lundi tandis que les locaux devraient passer par le Cameroun ce mardi 26 mars, en attendant que la situation se régularise à Bangui. L'équipe centrafricaine a été battue 2 buts à 0 par les Bafana Bafana au Cap samedi.

 


Les Bafana-Bafana ont disposé des Fauves 2 - 0
Samedi 23 mars après la rencontre du Cap en Afrique du Sud, des rebelles ont pris le contrôle de la capitale centrafricaine, obligeant le président François Bozizé à prendre la poudre díescampette. Cíest ainsi que le Onze national centrafricain a décidé de retarder son retour au pays. Le capitaine de l'équipe, William Kongo, a indiqué que les joueurs d'habitude transitent par le Cameroun, voisin à l'ouest de la Centrafrique. Il précise que cette fois-ci, ce ne sera pas un simple transit; ils vont y rester plus de deux jours afin d'étudier le climat de sécurité au pays. Les joueurs ont insisté pour rentrer, selon Kongo, et n'ont aucune réserve quant au retour au pays. La situation politique pourrait affecter le cours du match-retour, à savoir que la rencontre devrait se jouer à Bangui ou si elle devrait être déplacée dans un autre pays. La Fédération sud-africaine de football indique qu'il est trop tôt pour contacter la CAF ou la Fifa par rapport au match retour prévu en juin en RCA. Et évoquer l'éventualité du transfert du match.

 



Commentaire


Retour en haut