Archive

Centrafrique: 4,5 milliards recherchés pour la sécurité alimentaire

La signature conjointe du Cadre de Programmation pays (CPP) entre le gouvernement et les partenaires du développement a eu lieu à Bangui

 

Cíest le ministre díEtat chargé de líEconomie, du Plan et à la Coopération Internationale, qui représentait la partie gouvernementale et líOrganisation des Nations Unies pour líAlimentation et líAgriculture (FAO) celle des partenaires du développement. Ce Cadre de Programmation pays (CPP) pour lequel 4,5 milliards sont nécessaires permettra de lutter pour la sécurité alimentaire au cours de la période 2012/2016. Il se veut un document de référence de coopération entre la FAO et le gouvernement centrafricain visant à faire face aux défis relevant de la sécurité alimentaire, du développement de líagriculture et de la gestion responsable et productive des ressources naturelles.

 


© acap-cf.info
Lors de la réunion entre les deux parties
Selon le Ministre díEtat M. Enoch Dérant-Lakoue, le choix du développement rural comme moteur de croissance économique et de la lutte contre la pauvreté place le CPP au rang des priorités du gouvernement et des populations centrafricaines. vIl a réitéré líengagement du gouvernement à úuvrer pour la mise en úuvre effective du CPP à travers la mobilisation des ressources technique et financière et du suivi de líadaptation de ce programme avec les priorités nationales. Le premier document élaboré et signé en 2012 a tenu compte des trois critères ayant guidé líidentification des domaines de priorité du gouvernement tel que : avantage comparative, objectif stratégique de la FAO et líalignement du CPP sur les priorités nationales, a rappelé le ministre díEtat Lakoué. Il a précisé que cette nouvelle version du CPP qui couvre la période 2012-2016 est un recadrage des interventions de la FAO en vue de prendre en compte les grappes de croissance des contextes actuels de la République Centrafricaine.

Pour la Représentante de la FAO, Mme Rokhaya Daba-Fall la présente signature engage le gouvernement et le FAO dans un plaidoyer porteur aux fins de mobiliser des ressources conséquentes pouvant porter au-delà de líappui acquis de la FAO des programmes díenvergure nationale. Chaque période du CPP correspond généralement au cycle des stratégies de réduction de la pauvreté qui englobe líensemble des secteurs de développement économique et social. Ce Cadre de Programmation Pays pour la période 2012/2016 entre la FAO et la RCA a été paraphé coté centrafricain par le Ministre díEtat chargé de líEconomie, du Plan et à la Coopération Internationale, M. Enoch Dérant-Lakoue et coté FAO par la représentante de ladite institution, Mme Rokhaya Daba-Fall.

 



Commentaire


Retour en haut