Archive

Les deux premières journées du procès Jean-Pierre Bemba à Bangui

Plus de 1450 entrées ont été enregistrées au Centre Protestant pour la Jeunesse

 

Pendant ces deux jours (738 personnes le premier jour; 721 personnes le second jour), de nombreux journalistes étaient présents: non seulement ceux basés dans la capitale mais également ceux venus de líintérieur du pays, líUnité de la sensibilisation de la Cour internationale prénale ayant particulièrement encouragé leur présence pour cette occasion. De plus, de nombreuses organisations de victimes, díassociations de femmes, de militants en faveur des droits de líHomme avaient également été mobilisés par líUnité de la sensibilisation pour venir assister à líévénement. Malgré quelques problèmes techniques durant la première heure du procès, le 22 novembre 2010, les centrafricaines et centrafricains ont pu suivre tour-à-tour les déclarations liminaires du Bureau du Procureur, des représentants légaux des victimes, du Bureau du Conseil public pour les victimes, de líéquipe de la Défense. Le 23 novembre, les participants ont suivi Ė dans un silence étourdissant- la première partie de líaudition du premier témoin à charge présenté par le Bureau du Procureur.

 


© cpi
La salle du CPJ avec les personnes venus assistées à la retransmission
Ces deux journées de retransmission ont été une occasion unique pour la population banguissoise (et des proches alentours) de se familiariser avec les procédures judiciaires propres à la Cour pénale internationale. Les centrafricaines et centrafricains présents à líévènement se sont tout particulièrement intéressés aux principes régissant la notion de procès équitable et ont davantage compris les mesures de protection dont pouvaient bénéficier les témoins devant la Cour. Beaucoup de participants, ayant suivi líintégralité des retransmissions pendant ces deux jours, ont demandé à líUnité de la sensibilisation de poursuivre ces retransmissions pour leur permettre de suivre les débats les jours suivants. LíUnité de la sensibilisation a clôturé líévénement en présentant sa stratégie de communication relative au procès Jean-Pierre Bemba Gombo, de façon à ce que la population centrafricaine puisse continuer à suivre le déroulé du procès: des résumés audiovisuels intitulés «Dans la salle díaudience» seront produits par la Cour chaque semaine de façon à informer le public sur líavancée des développements judiciaires concernant le procès Bemba. LíUnité de la sensibilisation a également insisté sur le fait que de vastes réunions publiques seraient régulièrement organisées par la Cour, non seulement à Bangui mais également à líintérieur du pays (Bimbo, Mongoumba, Damara, Sibut, Bossembele, Bossangoa, Bozoum) afin de projeter les résumés audiovisuels concernant le procès mené à líencontre de Jean-Pierre Bemba Gombo au sein des populations affectées.

 



Commentaire


Retour en haut