Archive

Can 2013: Nigéria Ė Burkina-Faso, la finale inédite

Les Super Eagles se sont qualifiés pour la finale de dimanche en battant les Aigles maliens 4-1, hier à Durban. Alors que le Burkina a créé éliminait le Ghana, après les tirs au but

 

Dominateurs sur tous les plans, tactiquement, techniquement et collectivement, les Super Eagles ont surpassé des Maliens, fragiles sur le plan défensif mais courageux en seconde période. Après avoir éliminé la Côte díIvoire en quart de finale, líéquipe du Nigeria a affirmé un peu plus son statut de favori durant cette Can 2013. Sur le déroulement de la rencontre, le sélectionneur des Aigles, Patrice Carteron, a misé sur Mahamadou Ndiaye en défense et Kalilou Traoré au milieu de terrain pour apporter davantage de puissance aux Aigles, tandis que Mahamane Traoré remplacait un Samba Diakité blessé face à líAfrique du Sud. Mamadou Samassa, suspendu en quarts de finale, retrouvait sa place de titulaire dans la cage. Côté nigérian, Stephen Keshi a reconduit le onze qui a battu la Côte díIvoire. Le déroulement de la première période devait rapidement lui donner raison. Malgré un début de rencontre hésitant, les Nigérians marquent les premiers. C'est Echiejile (25e), de la tête, Ideye (30e) d'un but de renard, et l'inévitable Emenike (44e), sur un coup franc contré par l'ex-Parisien Momo Sissoko, qui finissent par plier le match en première période.

 


© cafonline
Pendant la pause, Patrice Carteron a tenté une option plus offensive avec líentrée de Cheick Diarra à la place de Maïga. Mais les Maliens manquaient encore díefficacité. A la 47e minute, Seydou Keita tire à côté. Wagué, lui, envoie le ballon au-dessus avec un coup de tête (55e). Le coaching de Stephen Keshi síavère plus efficace. A peine entré en jeu, Ahmed Musa creuse líécart grâce à un déboulé côté gauche, un service dans la profondeur et une balle glissée entre les jambes de Samassa : 0-4, à la 60éme minute de la rencontre. Courageux, mais trop maladroits, les coéquipiers de Mamadou Samassa ont toutefois réussi à réduire la marque dans le dernier quart d'heure. Cheick Diarra est parvenu à scorer lorsque Cheick Diabaté lui a remis intelligemment un ballon en retrait: 1-4, 75e. Un but pour sauver líhonneur. Le Nigeria disputera sa septième finale de Can dimanche prochain face au Burkina-Faso, la première depuis la Can 2000 à domicile.

Dans líautre rencontre des demi-finales, à l'issue d'un match marqué par plusieurs décisions arbitrales douteuses, dont l'exclusion de Jonathan Pitroipa, les Etalons ont gagné leur billet pour la première finale continentale de leur histoire. Globalement dominateur, le Burkina Faso est passé par toutes les émotions avant de faire la différence au terme d'une séance de tirs au but très bien négociée par son portier Diakité. Les Étalons burkinabés se sont donc imposés aux tirs au but (3 t.a.b à 2), après que les deux équipes n'aient pu se départager à l'issue du temps règlementaire (1-1). Charles Kaboré s'est distingué en offrant le but de l'égalisation à Aristide Bance à l'heure de jeu, alors que le Ghana avait ouvert le score par l'intermédiaire de Wakaso Mubarak à la 13e minute. Le Burkina retrouvera donc le Nigéria en finale. Laquelle se jouera dimanche au Soccer City de Johannesburg. Le Mali, de son côté, jouera comme en 2012, le match de classement samedi contre le Ghana. La motivation sera-t-elle du coup au rendez-vous le 9 février à Port Elizabeth?

 



Commentaire


Retour en haut