Archive

Algérie-Royaume Uni: David Cameron en visite officielle à Alger

Le premier ministre britannique effectue une visite de travail et díamitié, 10 jours après la fin de la prise díotage dans le champ gazier algérien qui a fait 37 morts

 

Cette visite confirme líexcellence des relations politiques et économiques entretenues par les deux pays, et constitue líaboutissement de líévolution crescendo des relations bilatérales et un «nouveau départ». La coopération algéro-britannique est «incroyablement positive», de líavis des nombreux responsables britanniques qui se sont exprimés récemment sur líAlgérie, soulignant que les deux parties sont en train de mettre en place de solides fondements pour promouvoir de façon remarquable les relations tous azimuts. Les atouts économiques indéniables de líAlgérie et les avancées démocratiques qu'elle a réalisées, à la faveur des reformes politiques engagées, renforcent sa crédibilité en tant que pays avec lequel le Royaume-Uni veut développer ses relations. M. Cameron s'entretiendra avec son homologue algérien Abdelmalek Sellal et avec le président algérien Abdelaziz Bouteflika. Les discussions devraient notamment porter sur la menace extrémiste dans la région et sur l'intervention militaire française, soutenue par Londres, au Mali voisin pour repousser les islamistes.

 


© REUTERS
Le premier ministre britannique, David Cameron
La coopération entre les deux pays, dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, a pris une importance particulière ces dernières années, le Royaume-Uni considérant l'Algérie comme un partenaire «stratégique» dans ce secteur. Alger et Londres, qui entretiennent un bon niveau de coopération, expriment une «convergence totale» dans le domaine de la lutte antiterroriste, notamment les aspects liés au refus de versement des rançons, ainsi qu'au financement du terrorisme, de l'avis des observateurs. À ce propos, il convient de mentionner la déclaration du Premier Ministre britannique faite au lendemain de la prise díotages díIn Amenas, dans laquelle M. Cameron a soutenu publiquement la démarche de líAlgérie face à la menace terroriste, affirmant notamment que le Royaume-Uni continuerait de travailler avec líAlgérie. Par ailleurs, la coopération algéro-britannique a enregistré une avancée substantielle en 2012, dans líensemble des domaines, franchissant un palier supplémentaire par rapport aux années précédentes.

Outre líorganisation de rencontres díaffaires sur le marché algérien et les visites des missions commerciales britanniques qui se sont poursuivies dans le sillage de 2011, líannée dernière a été riche en événements et marquée, particulièrement, par un dialogue stratégique, à la faveur de líéchange de visites de responsables de haut niveau des deux pays. À ce titre, en novembre 2012, le ministre des Affaires étrangères, M. Mourad Medelci, et le secrétaire díÉtat chargé de la communauté nationale à líétranger, M. Belkacem Sahli, ont séjourné dans la capitale britannique. Les entretiens quíils ont eus avec leurs homologues britanniques à Londres ont permis de passer en revue líensemble des domaines de coopération et la signature díimportants mémorandums politique et culturel qui constitueront des jalons supplémentaires dans le renforcement des relations bilatérales à líavenir. M. Cameron se rendra ensuite au Liberia, où il coprésidera vendredi, une conférence internationale sur le développement, selon Downing Street.

 



Commentaire


Retour en haut