Archive

Centrafrique: Le parti de l’ancien ministre Mandaba prêt pour 2014 et 2016

Il a tenu son AG le samedi 26 janvier 2013 en présence de l’invité Me Henri Pouzère

 

Le parti pour la gouvernance démocratique (PGD) de M. Jean Michel Mandaba a tenu son assemblée générale ordinaire ce samedi 26 janvier 2013 à son siège sis Quartier Fouh derrière Mirandela dans le 4ème arrondissement de Bangui. Plusieurs points ont été à l’ordre du jour dont la réponse du berger à la bergère de Mandaba à Ziguélé. Cette assemblée générale s’est déroulée en présence de Me Henri Pouzère qui y est invité. La veillée d’armes dans le cadre de la proposition des membres du gouvernement se poursuit dans les QG des partis politiques tant de l’opposition que de la majorité présidentielle. C’est ainsi que depuis plus d’une semaine, certains partis organisent leurs assemblées générales. Le Parti pour la gouvernance démocratique s’inscrit dans la dynamique de proposer aussi ses militants pour le gouvernement d’union nationale.

 


© cap
Jean Michel MANDABA
Il était question pour le président dudit parti M. Jean Michel Mandaba, de se prononcer sur les ambitions de son parti quant aux élections présidentielle de 2016 et législatives de 2014. D’entrée de jeu, M. Mandaba qui s’est félicité de son record d’être l’unique centrafricain à avoir remporté quatre fois successivement les législatives dans une même circonscription depuis l’indépendance de la République centrafricaine. Le président du PGD a rappelé à ses militants que ledit parti présentera des candidats en 2014 mais, il faudra des candidats crédibles qui sont capables de ne pas perdre dans leurs circonscriptions. Il a même dit que lui-même se présentera en 2014 dans la circonscription. M. Mandaba s’est aussi déclaré par la même occasion candidat à la présidentielle de 2016 au nom du PGD.

Mais le président du PGD ne s’est pas que limité aux perspectives et ambitions de son parti. M. Mandaba a saisi cette occasion en présence de Me Pouzère, pour régler les comptes à M. Martin Ziguélé, président du MLPC qu’il a accusé de s’en prendre à lui au cours de l’assemblée générale du MLPC. Selon lui dans un message adressé à ses militants en sango, «Martin Ziguélé s’en prend à moi parce qu’il a peur, connaissant mes stratégies et mes capacités», avant de poursuivre que Ziguélé a fait la honte du MLPC, se faisant battre aux législatives par un enfant en politique et c’est pour cacher sa honte qu’il joue à ses jeux médiocres.

A l’entendre, cette rivalité remonterait au temps où ces deux personnalités cohabitaient ensemble au sein du MLPC. M. Mandaba s’est dit qu’il ne se laissera pas faire car d’après lui, «Ziguélé a déchaîné ma colère et il faut qu’il soit capable de résister…» Il a aussi saisi l’occasion pour répondre à une campagne contre lui sur l’internet le traitant de transfuge politique à travers sa demande adressée au coordonnateur du collectif des partis politiques de l’opposition pour adhérer son parti à l’opposition alors qu’on le dit de la majorité présidentielle. «Je ne suis pas un démembrement du KNK mais j’ai été renvoyé du MLPC et je suis obligé de créer le PGD», s’est-il justifié.

 



Commentaire


Retour en haut