Archive

Bangui: Les Centrafricains síexpriment de la nomination du PM

Un jour après la nomination du nouveau Premier ministre, les avis des Centrafricains sont partagés sur la question dans les rue de la capitale

 

Après la nomination du nouveau Premier ministre, certaines personnes qui apprécient cette décision pensent que la paix est revenue dans le pays, tandis que díautres semblent être sceptiques sur le choix de maître Nicolas Tiangaye. Yannik, un jeune commerçant, se dit très content de ce choix. Selon lui le chef de líEtat a travaillé plusieurs fois déjà avec des personnes qui sont ses proches, «aujourdíhui síil à nommé Maitre Nicolas Tiangaye comme Premier ministre cíest parce que toutes les entités qui formeront le nouveau gouvernement peuvent faire de leur mieux pour que la Centrafrique retrouve la paix et prospère», a-t-il espéré. «Cíest le choix du peuple centrafricain après les accords de Libreville donc sa nomination est la bienvenue. Je pense que Maître Nicolas Tiangaye va essayer de faire un effort de pacifier le pays et de tenir compte des engagements prise à Libreville. Jíespère quíavec la participation de toute la composante politique de ce pays, síils lui prêtent main forte, il va faire quelque chose de bon», a dit Tabou Kètte, habitant le quartier Benz ville.

 


© journaldebangui.com
Sur le campus de l'université de Bangui (illustration)
Rémy Roger Akossimbili, un centrafricain, a de sa part fait savoir que Nicolas Tiangaye à de líexpérience professionnelle et quíil sera en mesure de bien travailler. Mais díaprès ses propos le nouveau Premier ministre a toujours un parti pris dans la situation actuelle, ce qui pourrait entraver sa gestion des choses. Par contre, une femme vendeuse rejette le choix de Nicolas Tiangaye comme Premier ministre. Celle-ci a fait savoir que cíest une manière pour líavocat, de trouver une place dans le gouvernement afin de se faire de líargent. Un avis partagé avec un étudiant qui síinterroge si le nouveau chef du gouvernement sera en mesure de payer régulièrement les salaires et de penser à reconstruire ce que les rebelles ont détruits dans les provinces. «Mais tous ce qui compte pour nous est que les membres du gouvernement se mettent à líúuvre pour reconstruire le pays, de penser díabord à líintérêt général et non à leur propre intérêt», a-t-il ajouté.

Nicolas Tiangaye désormais installé à la primature
Il a pris officiellement ses fonctions le vendredi 18 janvier à la primature au cours díune cérémonie de passation de service avec líancien Premier ministre Faustin Archange Touadéra, en présence des membres de son cabinet. Dans sa déclaration pour la circonstance, líancien premier ministre Faustin Archange Touadéra a affirmé que la nomination de maître Nicolas Tiangaye est le résultat des pourparlers de Libreville, qui demande à ce que le nouveau premier ministre soit issu de líopposition démocratique. Il a par ailleurs demandé aux membres de son cabinet de prêter main forte au nouveau chef du gouvernement pour le développement et la paix en République centrafricaine. Nicolas Tiangaye qui a félicité Faustin Archange Touadera díavoir lui cédé son fauteuil, a déclaré que sa toute première mission est la pacification, la sécurisation du pays et la restructuration de líarmée. «Cíest la première tâche que le gouvernement dont jíai la charge doit síatteler», a-t-il ajouté. La nomination de Nicolas Tiangaye vient suite aux accords de Libreville entre le gouvernement, líopposition démocratique et la Séléka qui demandent à ce que le nouveau premier ministre soit un membre de líopposition démocratique pour la formation díun gouvernement díunion nationale. Le gouvernement sera composé de 30 membres, issus de toutes les entités politiques et de la rébellion armée.

 



Commentaire


Retour en haut