Archive

Joseph Yobo: Solide défenseur au grand coeur

Sa maturité et son expérience ainsi que ses qualités défensives ont fait de lui, un des cadres des Supers Eagles

 

Joseph Yobo ne manque pas díambition. Le capitaine de la sélection nigériane, qui égalera le record national de Nwankwo Kanu en disputant sa sixième Can, veut voir son équipe triompher en terre sud africaine: «Nous irons en Afrique du Sud pour honorer les couleurs de notre nation et nous ne fléchirons pas avant d'atteindre notre objectif. Heureusement, on s'entend bien avec notre encadrement et je suis sûr que les joueurs sont prêts à être performants». Depuis ses débuts en équipe du Nigeria contre la Zambie à l'âge de 20 ans, en 2001, Joseph Yobo est le joueur le plus souvent aligné en défense centrale pour son pays. Rapide, solide, à l'aise dans le domaine aérien et relativement confortable balle au pied, Yobo est l'un des meilleurs joueurs africains à son poste. Avec les Super Eagles, il a un rôle de patron et n'hésite donc pas à montrer l'exemple en se portant aux avant-postes.

 


© soccerwallpaper
Il a un grand coeur
Joseph Yobo, cíest le talent précoce. Après le Mondial junior en 1999, il est appelé en équipe nationale fanion pour la Coupe du Monde, Corée/Japon 2002. En Asie, si le Nigeria níenregistre quíun point, à la fin des matches poules, Joseph Yobo nía pas déçu. Au contraire. Il attire l'attention de plusieurs grands clubs. Au final, c'est Marseille qui rafle la mise, avant de prêter le natif de Kano à Everton, en Premier League anglaise. Yobo avait commencé sa carrière en Europe avec les Belges du Standard de Liège, alors qu'il n'avait que 18 ans. Ses performances lors de sa première saison en Angleterre incitent Everton à transformer son prêt en acquisition. En août 2010, il est prêté au club turc de Fenerbahçe où il sera champion. Suite à sa seconde saison consécutive de prêt, il signe un contrat de trois ans en faveur du club turc.

En équipe nationale, le joueur de 32 ans a vu passer plusieurs sélectionneurs et une pléthore de collègues en défense centrale. Malgré l'absence du Nigeria à Allemagne 2006, Yobo a joué un rôle prépondérant dans les quatre médailles de bronze décrochées par les Super Eagles dans les éditions 2002, 2004, 2006 et 2010 de la Can. Il a également goûté au cru 2008 de l'épreuve, mais cette fois l'aventure nigériane s'est arrêtée en quart de finale. Constamment gêné par une blessure aux ischio-jambiers durant la Can 2010 en Angola, Yobo a participé à la quasi-totalité des préliminaires pour la Coupe du monde 2010, disputant neuf rencontres. Il était également sur la pelouse lors de la qualification des Super Eagles pour l'Afrique du Sud, au bénéfice d'une victoire 3-2 au Kenya. Marié à une ancienne Miss Nigeria, il a créé en 2005 la Joseph Yobo Foundation afin d'aider les enfants défavorisés dans son pays. En juillet 2007, il a ouvert une académie de football pour les Ogoni, un peuple indigène vivant dans l'État de Rivers dans le sud du Nigeria. Il a aussi ouvert avec son club d'Everto FC un centre de football à Lagos appelé, Everton Lagos FC.

 



Commentaire


Retour en haut