Archive

Kora 2012: Mounira Mitchala, meilleure artiste féminine d’Afrique Centrale

Elle est la lauréate du concours auquel a participé l’icône nationale, la Centrafricaine Princess Léonie Kangala

 

Déjà primée en 2007, lors du concours Découvertes RFI, Mlle Mourina Mitchala vient d’arracher, une fois de plus, en cette fin d’année 2012, le premier prix de meilleure artiste féminine d’Afrique Centrale, dans le cadre de la 12e édition de Kora Awards, qui vient de se dérouler à Abidjan, en Côte d’Ivoire. L’édition 2012 a aussi regroupé plusieurs artistes africains, asiatiques, européens et américains. Bref, tous les cinq continents étaient représentés. Dans la version féminine, Mounira Mitchala, elle, se trouve dans la catégorie Afrique Centrale, avec deux congolaises, deux camerounaises et la centrafricaine, Princess Léonie Kankala. Laquelle se présentait avec son titre Nzara, chanté avec l’autre icône de la musique centrafricaine Pili Pili Magalé.

 


© ATP
La lauréate tchadienne et sa récompense
Le concours de Kora Awards s’est déroulé en deux phases: La première a consisté à ce que les nominés envoient leur CD, accompagné d’un dossier complet sur leur carrière artistique. Le nouvel album devait être produit entre janvier 2010 et le 5 mars 2012. En dehors de cette période, l’album était rejeté par le Comité d’Organisation. Dans la deuxième phase, c’était le public qui était juge. Il devait voter pour les artistes en fonction de la qualité artistique de leur chanson et la thématique. Le vote de cette année s’est fait par SMS. C’est ainsi que par les talents inavoués, notre compatriote Mounira Mitchala «la Panthère Douce» a mis fin aux ambitions de ses consœurs congolaises, camerounaises et centrafricaines.

Ainsi, Mounira Mitchala a fait honneur à son pays grâce à sa chanson intitulée «Indépendance».dans cette chanson, la nominée tchadienne plaide pour l’indépendance et l’autonomie de la femme tchadienne, la femme africaine, la gent féminine en général. Ce prix de Kora Awards, elle le dédie tout d’abord au ministre de la culture, qui l’a vraiment soutenue, à son association culturelle Himema et à tous ceux qui ont voté pour elle. Pour le moment, on ignore la valeur de ce prix et les opportunités qu’il offrira à la gagnante. Dans tous les cas, Mounira Mitchala préconise entamer une tournée musicale au Tchad avec ses propres moyens. Elle entend également dupliquer son nouvel album «Indépendance» en quantité suffisante pour qu’il soit à la portée de tout le monde.

 



Commentaire


Retour en haut