Archive

Des ressortissants chinois évacués de Centrafrique

L'ambassade de Chine locale a également publié un avertissement aux voyageurs chinois qui envisageaient de visiter le pays

 

L'ambassade de Chine en République centrafricaine (RCA) a amorcé des ordres d'évacuation des ressortissants chinois, alors que le conflit militaire entame sa troisième semaine sans aucun signe de cessez-le-feu. Le groupe armé de coalition a justifié ses actions en les qualifiant de «soif de justice, de paix, de sécurité et de développement économique pour les personnes de la RCA», a rapporté le journal anglais «The Guardian». L'ambassade chinoise locale a en effet a déclaré que plus de 200 ressortissants chinois avaient été évacués en toute sécurité de Bangui, capitale de la RCA, et qu'elle allait assurer la sécurité de ceux qui restent dans le pays.

 


Les jeunes lors d'une manifestation à Bangui
Liu Baoyi, conseiller à l'ambassade, a déclaré au Global Times, dimanche, qu'il y avait plus de 300 ressortissants chinois au pays et qu'il en restait moins de 100. «Le travail d'évacuation a commencé le 26 décembre, et jusqu'ici, il se déroule sans à-coup», a-t-il confié, ajoutant que certains Chinois sont partis sur un avion nolisé et certains autres sur des vols commerciaux. La plupart sont des membres du personnel de sociétés d'aide étrangère, de compagnies à capitaux chinois et d'autres individus, a déclaré M. Liu. Miao Changying, attaché de l'ambassade, a indiqué qu'avant le début du conflit, l'ambassade maintenait des contacts étroits avec les compagnies chinoises dans le pays. «Il n'y a que 20 Chinois environ qui vivent à l'extérieur de la capitale, et ils ont déjà été évacués en toute sécurité du pays», a déclaré M. Miao. «Environ 40 personnes restent à Bangui, dont 20 membres du personnel de l'ambassade de Chine», a-t-il ajouté. «L'ambassade assurera la protection et la sécurité de leur personne et de leur propriété», a déclaré M. Liu, en notant que tous les ressortissants chinois seront évacués du pays d'ici mardi. M. Liu a déclaré que, selon la gravité de la situation, le personnel de l'ambassade pourrait également partir.

Vendredi, après des attaques récentes sur plusieurs villes, le Conseil de sécurité des Nations Unies a demandé la fin des hostilités. «Les groupes armés doivent immédiatement cesser les hostilités, se retirer des villes capturées et cesser d'avancer vers la ville de Bangui», a indiqué le Conseil. L'ambassade de Chine en RCA a également publié un avertissement aux voyageurs chinois qui envisageaient de visiter le pays, leur demandant de suspendre leur plan.

 



Commentaire


Retour en haut