Archive

Le 1er décembre 2012: Bouar sous le signe de la relance économique

Le chef de l’Etat appelle chacun pour une prise de conscience collective quant à la préservation de la sécurité, en prélude au développement

 

C’est en reconnaissance des efforts qui se font dans les villes de l’intérieur et particulièrement à Bouar que nous avions décidé de célébrer cette année, le 1er décembre 2012 dans cette partie du territoire national, a déclaré le président centrafricain dans son discours prononcé pour la circonstance. Pour le Chef de l’Etat centrafricain, la relance économique du pays, ce n’est pas seulement à Bangui la Capitale mais bien dans les villes de provinces qui ravitaillent la Capitale en produits divers.

 


© tabisite.com
La route de Bouar - Douala (inaugurée)
Ceux qui sont dans les provinces sont plus nombreux et travailleurs que ceux qui se trouvent dans la capitale, a aussi mentionné le Président de la République. Si la relance économique justifie l’organisation des festivités du 1er décembre à Bouar, capitale de la Nana-Mambéré, la sécurité – elle – est l’affaire de tous, a également précisé le Chef de l’Etat. La sécurité, ce n’est pas seulement l’affaire du seul ministre de la défense, des forces de défense et de sécurité ou une préoccupation du président de la République, mais c’est l’affaire de tous car c’est ensemble que nous devrons lutter contre l’insécurité dans notre pays, déclare François Bozizé. Il en appelle de ce fait à chacun pour une prise de conscience collective quant à la préservation de la sécurité, en prélude au développement.

 

<div=aligne"center"><iframe width="560" height="315" src="http://www.youtube.com/embed/sE8nt-EUzSc" frameborder="0" allowfullscreen></iframe></dic>


Commentaire


Retour en haut