Archive

Centrafrique: Un supplément pour le dépôt des candidatures

La CEI doit síorganiser pour que les candidatures en retard soient déposéesÖ

 

A líissue díune réunion entre le président centrafricain François Bozizé, les membres de l'opposition et de la majorité, il a été demandé ce 15 novembre à la Commission électorale indépendante (CEI) de s'organiser afin que des candidats n'ayant pas déposé leur dossier à temps puisse se présenter à la présidentielle du 23 janvier 2011. Je demande tout simplement au président de la CEI de s'organiser pour que les dossiers de candidatures en retard soient déposés afin que le processus électoral suive son cours, a déclaré le chef de l'Etat François Bozizé. Il nía pas manqué de revenir sur líattitude des différents acteurs politiques engagés dans cette échéance notamment les partis díopposition. Le mal ce n'est pas la CEI, c'est le jeu politicien. Pourquoi déformez-vous la vérité? Vous allez tromper perpétuellement le monde comme ça? Depuis un an vous n'avez pas déposé de dossier. Les autres l'ont fait, s'est écrié M. Bozizé. Invité à la réunion, l'opposant Martin Ziguélé, Premier ministre de 2001 à 2003, qui n'avait pas déposé son dossier dans les délais pour protester contre la modification des dates de dépôt, a lancé au président: J'en appelle à votre rôle constitutionnel, comme garant de la paix et de l'unité nationale. Je n'ai pas d'autres ambitions que d'aller aux élections. Président du Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC), il est arrivé deuxième à la présidentielle de 2005.

 


© rca2010.info
La période de dépôt des candidatures qui devait initialement courir du 8 novembre au 10 décembre avait été avancée et sa clôture fixée au 8 novembre, entraînant rejet et protestations de l'opposition. Durant cette réunion le président a réaffirmé son refus de l'informatisation du vote et d'un nouveau découpage des circonscriptions. Pour le moment, quatre dossiers de candidatures à la présidentielle ont été retenus par la CEI qui les a transmis à la Cour Constitutionnelle sur les six enregistrés. Les candidats sont l'actuel président Bozizé, arrivé au pouvoir par un coup d'Etat en 2003 puis élu en 2005 pour cinq ans, l'ancien président renversé par M. Bozizé, Ange-Felix Patassé (1993-2003), l'ex-ministre de la Défense et chef de L'Armée populaire pour la restauration de la démocratie (APRD) qui a intégré les accords de paix, Jean-Jacques Demafouth ainsi que Justin-Innocent Wilité, du Congrès centrafricain de la renaissance (CCR).

Une conférence de presse de l'opposition centrafricaine le 17 novembre
la rencontre convoquée et menée par le Collectif des forces du changement (CFC) animera se tient au siège provisoire du MLPC à Bangui. Elle portera sur «les tentatives illégales du pouvoir d'exclure l'ensemble de l'opposition démocratique des élections», a-t-on appris díun responsable de líopposition. La coalition de líopposition prévoit à cet effet de tenir une assemblée générale le samedi 21 novembre pour décider de la date de convocation d'un meeting unitaire. A en croire les informations disponibles, les mêmes dispositions sont prises pour des assemblées générales et meetings sur l'ensemble du territoire et à l'étranger. Prévues pour avril, puis mai 2010, les élections législatives et présidentielles de Centrafrique, reportées au 23 janvier 2011, devraient permettre de renouveler les mandats des députés et du président de la République, arrivés à terme en juin 2010.

 



Commentaire


Retour en haut