Archive

Stève Yambete: pour le développement de la culture centrafricaine

Du haut de ses trente-six ans, il met son talent et ses moyens au service de son pays

 

Surnommé le «Grand Baobab» pour ses multiples soutiens envers les artistes et la jeunesse centrafricaine, Mike Stève Yambété est le fils aîné de líactuel sous préfet de Bouar M. Michel Yambete et de Marie-Colette Bedani. Stève Yambete, 36 ans à peine, peut être fière de son parcours et de la famille qui a: il est père de 8 enfants dont certains vivent en France. Depuis quelques années, il a décidé de donner une orientation plus dynamique à ses activités et on le retrouve assez souvent aux côtés des artistes centrafricains, des plus petits aux plus grands. Pour exemple, M. Yambete a soutenu nombre díentre-eux chacun selon son domaine díintervention. Il a produit plusieurs groupes et artistes musicaux. Toutes choses qui lui doivent une partie de sa popularité à Bangui et à travers le pays. Récemment, líEspace culturel La Tomi du musicien Malepopo a bénéficié díun don de la part de M. Yambete à travers líoffre de 10 sacs de ciment. Aussi, il a-t-il également offert des voitures aux artistes talentueux comme, Ozaguin ou Losseba Ngoutiwa. Il y a quelque temps, on a même noté le financement, par son entremise, de líentrée en studio des artistes comme de BB Mérité et díautres rappeurs de la capitale Bangui.

 


© journaldebangui.com
Le «Grand Baobab» Mike Stève Yambété
La générosité de ce jeune promoteur nía díégal que celle quíil a envers les autres personnes de sa famille. Quand on lui parle de business, il nía en tête que la culture et les loisirs. Dans sa croisade pour la paix gage de développement en Centrafrique, M. Yambété est la principale manne financière des activités menées par la fédération centrafricaine de théâtre (FCAT) à travers toutes les villes du pays. De la sorte, il a réussi à sortir cette dernière de sa torpeur et de sa léthargie pour lui donner un souffle nouveau. A cet effet, plus de sept villes ont été parcourues par la campagne de sensibilisation sur la paix à travers la jeunesse. Par ailleurs, on le retrouve dans le financement des activités de nettoyage de la ville de Bangui qui ont démarré depuis quelques semaines sous líégide du Conseil national de la Jeunesse centrafricaine.

 


© journaldebangui.com
Mike Stève Yambété
En dehors de tout cela, le militaire, qui a obtenu le grade de Lieutenant au sein des Forces armées centrafricaines, entend lancer un prix spécial pour une distinction spéciale des úuvres et de leurs auteurs chacun selon leurs domaines et ses champs díactions. Plusieurs catégories ont été listées notamment celle de meilleur chanteur, meilleur rappeur, du plus jeune artiste le plus talentueux, de la presse participative au développement de la culture, du meilleur journaliste culturel, de la meilleure équipe de Football, de Basketball ainsi que bien díautres catégories. Pour, une tranche de la population, le Lieutenant Yambété est et restera une icône pour les artistes et des jeunes centrafricains à cause de ces actions menées à bout de bras.


Commentaire


Retour en haut