Archive

Kora 2012: Les votes sont ouverts pour Léonie Kangala

Tous les fans et supporters sont appelés à soutenir líicône de la chanson centrafricaine

 

Princess Leoni Kangala, de son vrai nom Léonie Kangala est líAmbassadrice la chanson centrafricaine à líétranger. Née à Bossangoa en Centrafrique le 26 juin 1953, la Princess est fille de líhomme politique centrafricain (feu) Prosper Kangala, compagnon de lutte de líancien Président et fondateur de la République Centrafricaine le regretté Barthélémy Boganda. Ce dernier et son père Prosper Kangala trouvent la mort dans un accident díavion le 29 mars 1959 dans líOuest du pays. Elle tombe dans la musique sans rien demander, du fait que son père est guitariste à líépoque, et ses deux oncles Békpa et Mayélé sont des pionniers de la musique centrafricaine.

 


© koraawards.org
Princess Leoni Kangala de la Centrafrique
Après avoir quitté les bancs de líécole en 1974, Princess Leoni Kangala a été speakerine à la Télévision Centrafricaine deux ans durant, avant de devenir contrôleur des impôts dans son pays, dernier poste quíelle abandonne pour la musique. Elle monte en 1977 avec ses cinq frères musiciens un groupe appelé «Manganga», qui veut dire en sangho, la langue nationale centrafricaine: fétiche. A líâge de 17 ans le public Centrafricain découvre la chanteuse à travers une émission publique dédiée aux nouveaux talents, et elle vient de démarrer à ce moment là une grande carrière. Elle est sollicitée par tous les orchestres Centrafricains et marque avec sa voix sublime et ses gestuelles scéniques des manifestations internationales où une place díhonneur lui est réservée.

Elle arrive à Paris en 1980 pour poursuivre sa carrière musicale. Elle fait beaucoup de scènes et accompagne des musiciens aux studios avant de sortir son premier album en 1991 intitulé «Séngué Séngué», et le second en 1996, «Mama Kètè». Les deux disques très appréciés, permettent à la chanteuse de sortir du chemin battu avec un mélange de plusieurs styles: Funk, Soul, Salsa, Rumba, Folklore Centrafricain. Bête de scène, cette beauté de tigresse fait penser à Tina Turner, et il níest pas rare quíon lui demande des autographes pour cette ressemblance extraordinaire. Lauréate de la Découverte 81 et Trophée pour la Découverte 90, (Concours de chansons organisé par la radio RFI), Princess Leoni Kangala aborde des chansons patriotiques, díamour entre des gens et tend à se spécialiser dans des thèmes moralisateurs en lien avec líéducation des enfants. La Princess chante en Sangho, en Yakoma langues Centrafricaines, en anglais, espagnol et en français. Chanteuse du groupe Maïgaro, elle assure des spectacles díenfer et emporte par sa présence scénique le public quíelle níhésite pas à faire danser. Elle est reçue en apothéose dans son pays lors de la célébration officielle par les autorités centrafricaines le passage au 3ème millénaire.

 


© koraawards.org
Les votes seront ouverts dès le 10 décembre 2012
Pour la première fois, on la retrouve nominée pour les Kora Awards en compagnie de líautre icône de la musique centrafricaine Pili Pili Magalé. Vos votes sont utiles pour les encourager et les propulser vers la gloire.

Cette article bibliographique est une reprise de celui paru sur le site koraawards.org


Commentaire


Retour en haut