Archive

Commission de la CEMAC: Présentation du plan quinquennal

Pierre Moussa a présenté au parlement communautaire de l'institution, de Malabo, son plan d'action pour la période de son mandat

 

Lors de la deuxième session ordinaire du Parlement communautaire de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC), le samedi 3 novembre dernier, le président de la commission, Pierre Moussa s'y est rendu pour informer de son plan d'action pour les cinq prochaines années. Il était également accompagné de la vice-présidente de la commission, l'Équato-guinéenne Rosario Mbasogo Kung, et du président du parlement Pierre Ngolo, qui dirige ces sessions parlementaires. Lors de son intervention, le président de la commission de la CEMAC a défini les cinq prochaines années de la période de son mandat comme une feuille de route du processus accéléré de la nouvelle intégration de l'institution, dans l'objectif de créer un espace communautaire avec lequel tous les citoyens de l'Afrique centrale puissent s'identifier.

 


© guineaecuatorialpress.com
Le président Pierre Moussa de la Commission de la Cemac et sa Vice-présidente
Pierre Moussa considère la CEMAC comme un projet partagé pour la vie quotidienne des citoyens. Certains des sujets les plus importants du programme de l'actuel président communautaire ont été le développement de sa dynamique vers l'intégration de ses États membres, la révision profonde du projet communautaire et la reconstruction des institutions régionales. Lors de son discours, Moussa a également réaffirmé que l'organisation assume ouvertement la solidarité et l'esprit de fraternité avec les autres peuples de l'Afrique et du monde. D'après lui, un autre défi des plus décisifs pour la communauté est la politique de programmes orientés à des résultats concrets au bénéfice des habitants. Dans ce contexte, il a annoncé qu'en 2013 la communauté organisera un important forum de réflexion qui regroupera tous les responsables des institutions communautaires. Enfin, lors de la conférence de presse, Pierre Moussa a rappelé qu'actuellement, il y a quatre pays qui ont déjà adopté la libre circulation des citoyens dans la communauté: Le problème de la libre circulation est qu'il manque encore certaines garanties. Actuellement, les États travaillent dans la politique migratoire. La Commission de la CEMAC a reçu un mandat pour garantir que tous les pays de la CEMAC veillent à la libre circulation.

 



Commentaire


Retour en haut