Archive

Produits de chasse: Précautions pour éviter des surprises à líextérieur

La réunion síest tenue dans la salle de conférence de la direction générale de líaéroport international Bangui MíPoko

 

Elle a regroupé les principaux acteurs de líaéroport en charge des douanes, des eaux et forêts, les comzone, la brigade minière, les compagnies aériennes et autres agences de voyage opérant à líaéroport international Bangui MíPoko. Il síagissait de discuter des normes en ce qui concerne les produits interdits dans líespace européen et qui ont trait aux espèces protégées dans la cadre de la protection de la faune. A cet effet, le délégué du Directeur général aux activités aéroportuaires de líAéroport international Bangui MPoko Monsieur Christian Kossi-Mazouka a déclaré que tous ceux des centrafricains qui projettent un déplacement à líétranger doivent prendre toutes les précautions pour ne pas être surpris. Cette mise en garde intervient quelques jours après que des citoyens centrafricains aient connu des déboires en France notamment quand ils ont été surpris avec des kilos de viande de chasse.


 


© journaldebangui.com
Une attitude du délégué du Directeur géneral de l' Asecna au cours de la reunion
Pour Monsieur Kossi-Mazouka, il faut síentourer de toutes les garanties avant de quitter le territoire centrafricain quand on dispose par devers soi, des produits de chasse pour la consommation. Dans cette logique, ajoute le délégué du Directeur général de líASECNA, il faut déclarer volontairement aux services compétents, les produits de chasse afin de se voir délivrer des certificats si le produit est inférieur à 5 kilos et donc propre à la consommation ou une patente síil dépasse les 23 kilos puis, se rendre au service díassistance en escale pour les détails en ce qui concerne líemballage desdits produits. Madame Adrienne Audhasse, lieutenant des Eaux et Forêts en charge justement dudit service au niveau de líaéroport international Bangui MíPoko précise pour sa part que dans líespace européen, il y a des espèces protégées notamment le singe, líéléphant, le caïman, líélan de derby.

 

Ces produits font líobjet de protection particulière, a ajouté Madame Adrienne Audhasse qui demande par ailleurs aux citoyens centrafricains voulant se déplacer à líextérieur et possédant des produits de chasse de se rendre au service des eaux et forêts, au service vétérinaire ou phytosanitaire afin de síacquitter des obligations en la matière afin de ne pas connaître des tracasseries du genre qui avaient défrayé la chronique ces derniers temps. Les compagnies aériennes et autres agences de voyage sont en effet invitées par le délégué du Directeur général de líASECNA à sensibiliser leurs passagers sur les produits interdits dont la liste est consultable sur le site : www :europa.eu


Commentaire


Retour en haut