Archive

Le Prix Princes des Asturies pour la Croix-Rouge et le Croissant-Rouge

En reconnaissance de l'action menée par le CICR pendant des conflits armés

 

Ledit prix a été remis à Oviedo au Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge dans la catégorie de la coopération internationale au président de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge (FICR), M. Tadateru Konoé, et au président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), M. Peter Maurer. Cíest en reconnaissance de l'action menée par le CICR pendant des conflits armés, notamment en Syrie, en Libye et en Somalie, et lors des catastrophes naturelles qui ont frappé Haïti, l'Indonésie et le Japon, quíil a été choisi pour recevoir le prix Prince des Asturies 2012.

 


© maghreb.infosmonde.com
Peter Maurer, président comité internationale de la croix rouge (Cicr)
A cet effet, le président de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge (FICR), M. Tadateru Konoé a déclaré que ce prix prestigieux est un honneur que nous acceptons au nom de toutes nos Sociétés nationales membres et des 13 millions de volontaires qui portent l'action du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge en aidant les personnes vulnérables du monde entier. Monsieur Konoé a par ailleurs affirmé que «notre objectif est de relever tous ensemble les grands défis de la présente décennie dans le domaine humanitaire et du développement. Ensemble, nous úuvrons à sauver des vies et à changer les esprits.

Monsieur Peter Maurer, président du CICR, dédie quant à lui ce prix au personnel et volontaires de la Croix Rouge ayant perdu leurs vies alors quíils tentaient díapporter de líassistance aux populations dans le besoin: Je voudrais dédier cette récompense au personnel et aux volontaires du Mouvement qui ont perdu la vie ces derniers mois alors qu'ils tentaient de sauver celle d'autres personnes. Et Monsieur Maurer díajouter quíau Pakistan, au Yémen et en Syrie, pour ne citer que quelques pays, nous avons souffert des pertes doublement tragiques. Tout d'abord, parce que ce sont des personnes talentueuses et dévouées qui nous ont été ravies bien trop tôt. Et ensuite, parce que des centaines, voire des milliers de personnes sont maintenant privées d'aide du fait de ces pertes tragiques.

 



Commentaire


Retour en haut