Archive

Cawa Safari: Erik Mararv de retour à Bakouma

Il avait passé plus de cinq mois de garde-à-vue à la prison centrale de Ngaragba

 

Après sa libération ainsi que celle du britannique David Simpson et des 11 fonctionnaires de CAWA Safari au bout de cinq mois et 12 jours de garde à vue, Erik Mararv le patron de cette société a décidé de reprendre les activités touristiques et fauniques à Bakouma dans la préfecture du Haut Mbomou à líest de la République centrafricaine. Cette décision est motivée par líabandon su site par le geant minier AREVA et la recrudescence de la misère, et du chômage. Au cours díun entretien avec ce dernier, il annonce la reprise dans les très prochains jours des activités de la société.

 


© svt.se
Erik Mararv, veut repartir sur de nouvelles bases
Mais cela ne paraît pratiquement pas facile étant donné que líétat des routes vers la région est vraiment déplorable, couronné par líinsécurité créée par la LRA. Le patron de la société M. Mararv annonce donc la nouvelle saison díactivités au mois de novembre avec de nouveaux emplois au niveau même de la ville de Bakouma. Rappelons que M. Erik Mararv a passé plus de 5 mois de gardé à vue à la prison centrale de Ngaragba après que sa société ait été accusée dans le meurtre de 13 jeunes dans une mine illégale à Bakouma. La justice, après avoir mené des enquêtes même dans des situations déplorables, a fini par donner son verdict, libérant Mararv, son coéquipier Simpson ainsi que les autres fonctionnaires de CAWA Safari.


Commentaire


Retour en haut