Archive

24 octobre 2012 : Ban Ki Moon appelle l’ONU à relever tous les défis

Ce 24 octobre 2012, à l’instar d’autres pays, la République Centrafricaine a célébré la Journée des Nations-Unies.

 



La cérémonie s’est déroulée dans la salle de banquet de l’Assemblée nationale en présence du Coordonnateur humanitaire représentant les Nations-Unies et le Premier ministre centrafricain.
Dans le message du Secrétaire général de l’Organisation des Nations-Unies lu par le Coordonnateur humanitaire et représentant du PNUH, Monsieur Modibo Touré, Ban Ki Moon a précisé que l’ONU ne doit faiblir sur aucun front.
« Face à l’ampleur des enjeux, l’Organisation des Nations-Unies ne doit faiblir sur aucun front : paix, développement, droits de l’homme, état de droit, autonomisation des femmes et de la jeunesse du monde entier », a déclaré le Secrétaire général des Nations-Unies.
Quand bien même des progrès considérables ont été enregistrés dans bien de domaines, Ban Ki Moon ajoute que « le moment est venu de revoir nos ambitions collectives à la hausse, vu le peu de temps qui nous sépare maintenant de 2015 », cette échéance fatidique qui concerne l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

 


© journaldebangui.com
Une vue des officiels présents à la céremonie
A cet effet, il nous faut redoubler d’efforts et penser déjà à établir après cette échéance de 2015, un programme de développement réaliste et ambitieux, note Ban Ki Moon dans son message.
Tout comme aucun dirigeant, aucun pays ni aucune institution ne peut résoudre tout à lui seul, le Secrétaire générale de l’ONU demande à ce que nous puissions affirmer individuellement mais aussi collectivement, notre détermination à être à la hauteur des idéaux de la Charte des Nations-Unies et à construire un monde meilleur pour tous.
Côté gouvernement, le premier ministre centrafricain, Faustin Archange Touadera a loué l’exemplarité de la relation entre la République Centrafricaine et toutes les agences du système des Nations-Unies en Centrafrique.
Le premier ministre a reconnu qu’en cette période délicate de notre histoire, l’appui du Système des nations-Unies est d’autant plus capital non seulement pour les populations dans le besoin mais aussi pour la relance du tissu économique centrafricain.
Cette célébration de la journée des Nations-Unies clos la quinzaine de coopération RCA-ONU 2012 célébrée du 10 au 24 Octobre 2012 sur le thème « la sécurité alimentaire et nutritionnelle pour tous en Centrafrique, c’est possible ».


Commentaire


Retour en haut