Archive

Prix découverte RFI-France 24: un Namibien remporte le trophée

Elemotho, artiste musicien est le lauréat de líédition 2012

 

Le Jury du prix découverte Rfi-France 24 édition 2012, présidé par Angéline Kidjo a rendu son verdict en consacrant Elemotho, l'artiste musicien namibien comme, la découverte musicale de líannée. Il a dominé en finale, le Sénégalais (Anonyma), le Tanzanien (the Guitarman) le Mauricien (Denis Larose), le Mauritanien (Nasser), la Congolaise (Maryse Ngula) et l'Ivoirien (Spyrow). Afin de donner une dimension internationale à sa carrière, Elemotho remporte la récompense de 10 000Ä, l'organisation d'un concert à Paris avec le soutien de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et la Sacem, ainsi qu'une tournée en Afrique avec le concours de l'Institut Français. Artiste musicien namibien Elemotho G.R Mosimane níest pas à son premier essai. Auteur d'un premier album intitulé The system is a joke, il mixe les sonorités de sa terre natale et les accents folks des musiques anglo-saxonnes. Les morceaux sont interprétés en setswana, en anglais et dans d'autres langues de Namibie.

 


© www.plattform.no
Elmotho, la découverte 2012
Grâce à un soutien du centre culturel Franco-Namibien, il réalise un second album, baptisé Human, sorti en 2009. Originaire de zone rurale, il souhaite joindre à sa musique des idées expérimentales où la réalité est amplifiée par sa vision de la musique. «J'ai grandi ou líon racontait des histoires autour du feu ce qui m'a inspiré à créer quelque chose qui pourrait être agréable à líécoute, procurant en même temps du sourire, ainsi que permettant de trouver la paix et la sagesse,» fait-il savoir sur son blog. Parolier de circonstance ou alors amateur du jazz, Mosimane Elemotho, amoureux de la guitare acoustique se démarque dans ses productions musicales par sa liberté díesprit et díexpression. «Je me considère comme un artiste de la scène musicale et militante, je tiens à être vrai, explorant ainsi la profondeur de l'esprit humain», révèle-t-il. A travers, cette nomination sur le plan continental, il espère pouvoir transporter ses idées au-delà des frontières namibiennes.



Commentaire


Retour en haut