Archive

Développement humain: Des progrès considérables depuis 20 ans, mais…

En Afrique et en Centrafrique, le SIDA, les conflits et l’extrême pauvreté limitent les avancées

 

Le Rapport 2010, intitulé La vraie richesse des nations: Les chemins du développement humain, examine les progrès en termes de santé, d’éducation et de revenu au cours des 40 dernières années, mesurés selon l’IDH, dans les 135 pays. «L’Afrique subsaharienne reste confrontée à un grand nombre de défis, mais de nombreux pays ont réalisé des progrès considérables et parfois négligés, plus particulièrement dans le domaine de l’éducation, en dépit de graves difficultés économiques et politiques», explique Jeni Klugman, auteur principal du Rapport. «Au cours des dix dernières années, plusieurs pays africains ont accéléré le progrès puisqu’en 2000 cinq d’entre eux – le Burkina Faso, l’Éthiopie, le Mozambique, le Rwanda et l’Ouganda – sont parmi les 10 pays les plus performants».

 


© journaldebangui.com
Des femmes dans un champs de maraîcher en Ethiopie
Tendances sur quatre décennies
La majorité des nations africaines ont considérablement progressé en termes d’IDH au cours des 40 dernières années. Cependant, trois pays de la région couverts par l’étude mondiale ont un IDH inférieur en 2010 à celui de 1970: la République démocratique du Congo, la Zambie et le Zimbabwe. «Ce sont des pays victimes d’une combinaison ou de plusieurs combinaisons de facteurs, dont l’épidémie de SIDA, les conflits armés et l’instabilité politique», explique Jeni Klugman. La Centrafrique n’en est pas exempte. Les indicateurs de développement ne montrent pas de nette évolution dans les différents indices liés à la combinaison des facteurs de développement humain. Le nouvel indice d’inégalité de genre introduit dans le Rapport – qui trace la courbe des écarts entre hommes et femmes dans les domaines de la santé reproductive, de l’autonomisation et de la participation à la main-d’œuvre dans 138 pays – révèle une présence proportionnellement supérieure de femmes dans les parlements d’Afrique subsaharienne (17 pour cent). La région compte néanmoins sept des 10 pays les plus inégalitaires au monde en termes de genre: le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Libéria, la République centrafricaine, le Mali, le Niger et la République démocratique du Congo. Classée 47e selon l’indice d’inégalité de genre, Maurice est le pays le moins inégalitaire de la région, tandis que la République démocratique du Congo, classée 137e, occupe l’avant-dernier rang mondial.

 


© journaldebangui.com
Mise à jour de l’IDH 2010
L’édition du 20e anniversaire du Rapport sur le développement humain, du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD, met en lumière les pays qui ont réalisé les plus grands progrès au cours des dernières décennies, mesurés selon l’indice de développement humain (IDH).Les indicateurs traditionnels pour la santé, l’éducation et le revenu ont été soumis à quelques ajustements techniques. Ils donnent la mesure des variations en termes de progrès du développement dans 37 pays de la région analysés. L’Île Maurice est classée au premier rang des États d’Afrique subsaharienne (n° 72 mondial), ce qui correspond à la catégorie «développement humain élevé», suivie par le Gabon (n° 93) et le Botswana (n° 98). Le Zimbabwe est classé dernier des 169 pays couverts, en raison principalement des taux élevés de SIDA qui ont raccourci l’espérance de vie. L’IDH 2010 ne devrait pas être comparé à l’IDH des éditions précédentes du Rapport sur le développement humain étant donné que des indicateurs et des calculs différents sont utilisés.


Commentaire


Retour en haut