Archive

Soustraction de Baba soulé: Le FARE condamne l'acte

Le president du FARE condamne la reédition du chef du mouvement rebel tchadien à la justice centrafricaine

 

La déclaration relative au rapatriement du chef rebelle tchadien Baba Laddé est signé du Coordonnateur du FARE 2011, Me Nicolas Tiangaye.
Pour le FARE 2011, « la soustraction de BABA LADDE à la Justice centrafricaine par le Gouvernement est un manquement grave aux devoirs de celui-ci et pour le Général François Bozizé une violation de son serment qui le rend coupable de haute trahison vis-à-vis du Peuple centrafricain ».

 


© centrafriquepresse.com
Baba Laddé, chef rebelle tchadien renvoyé dans son pays
Le FARE 2011 considère aussi que la réédition de Baba Laddé qui « síapparente à bien des égards à une humiliation pour les Forces Armées et líEtat centrafricain qui ont tout tenté pour venir à bout de líoccupation de la RCA par la rébellion díun chef de guerre qui a choisi de mener sa révolte dans un autre pays que le sien, nía pas ému outre mesure le Gouvernement et le Conseil National de la Médiation qui ont choisi de passer par pertes et profits toutes les victimes centrafricaines et étrangères, en síempressant de raccompagner chez lui líennemi public numéro un ». A cet effet, le FARE-2011, précise Me Nicolas Tiangaye « mettra tout en úuvre et entreprendra toutes les actions pouvant concourir à faire rendre compte par le criminel Baba Laddé, ses coauteurs et complices à leurs victimes et au Peuple Centrafricain devant les juridictions compétentes nationales ou internationales ».



Commentaire


Retour en haut