Archive

Boali: Des femmes victimes de viol abandonnées à elles-mêmes

Sept femmes ont été victimes de viol, perpétré par des hommes armés non identifiés

 

Le 8 septembre au village de Malenguinza, situé à 67 kilomètres de la ville de Bangui, ces femmes níont jusquíici bénéficié díaucune assistance morale ou médicale, a fait savoir Aimé Déwa, conseiller municipal du secteur Kouzindoro, dans la commune de Boali (sud-ouest). Selon lui, ces femmes font líobjet de stigmatisation et de discrimination par la population locale. Certaines subissent des menaces de divorce parce que leurs époux síinquiètent de leur état sérologique après le forfait.

 


Le viol, un odieux crime
Ernest Malenguinza, infirmier secouriste au village de Kouzindoro explique que trois de ces femmes sont traumatisées et sollicitent un dépistage volontaire du VIH/sida; mais le poste de santé ne dispose de moyens et de matériel appropriés pour ce travail. Le sous-préfet de Boali, Mathurin Marengo, déplore le manque de structure humanitaire en matière de droits de la femme dans sa zone pour assister des femmes victimes de violence ou de viol. Il a précisé que Boali est líune des sous-préfectures de líOmbella Mpoko où les droits de la femme ne sont pas respectés. Ces femmes ont été violées, le samedi 8 septembre dernier, par une bande armée qui a investi le village de Malénguinza, un chantier díextraction díor, situé à 67 kilomètres de Bangui.

 



Commentaire


Retour en haut