Archive

Université: Bras-de-fer entre les étudiants et l’administration

Les étudiants de la Faculté des lettres et sciences humaines(FLSH), protestent contre la décision de les soumettre à un test avant de s’inscrire au master

 

Cette protestation a été décidée au cours d’une assemblée qui a eu lieu ce mercredi 19 septembre, après une altercation qui a opposé le Vice-doyen de la FLSH, Jean Kokidé et le président de l’Association des étudiants de ladite faculté, Francis Mongombé. Dans une lettre de recommandation qu’ils ont adressée au Doyen de la Faculté, les étudiants exigent la révision des conditions d’accès au master, le non payement des frais de dossier fixés à 11 000 FCFA et 75 000 FCFA supposé être les frais d’accès aux laboratoires.

 


© http://afrique.arte.tv
Le Vice-doyen de la FLSH, Jean Kokidé
«Nous nous opposons à toutes ces décisions car il n’est écrit nulle part que les étudiants doivent passer un test pour accéder au master. Et pire encore le payement des frais de dossier et de laboratoire, alors que la faculté ne dispose même pas de laboratoire», a déclaré Francis Mongombé, président de l’association des étudiants de cette faculté. Pour ce qui concerne la sanction prévue par l’administration contre tous ceux qui s’opposeraient à cette décision, les étudiants affirment qu’ils ne vont pas baisser le bras. «C’est une manière pour l’administration de nous faire peur. Nous allons continuer la lutte jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée à notre cause», a fait savoir Claude Bézou, étudiant en année de licence au département d’anthropologie. Contacté pour avoir le point de vue de l’administration sur la contestation des étudiants, le Vice-doyen, Jean Kokidé a répondu qu’il ne souhaitait pas faire de commentaire.

 



Commentaire


Retour en haut