Archive

Libye: Les populations auraient tenté de sauver líambassadeur américain

Une vidéo amateur montre des Libyens en train de porter secours à un homme qui serait líambassadeur américain, à Benghazi

 

Y a-t-il un médecin? Quelquíun síy connaît-il en médecine? Tel sont les SOS lancés par de jeunes libyens attroupés autour du corps de líhomme, alors que líun díentre eux pose sa main sur le cou de la victime pour voir si elle respire encore. Ce sont là des images díun film diffusé sur le net. Une autre séquence du même film montre des manifestants sortant un corps, par une fenêtre díun bâtiment calciné pour le poser à même le sol. Líun díeux síexclame il est mort et ces compagnons lui répondent il est vivant, il est vivant. Sortez-le. Tandis que díautres síécrient alors en cúur "Allah Akbar" (Dieu est le plus grand). Fahid al-Bakouch, le réalisateur de cette vidéo, a affirmé à l'AFP que ses amis et lui étaient arrivés sur le lieu des manifestations vers minuit, le 11 septembre, après avoir appris qu'il y avait une attaque contre le consulat. Il y avait des gens qui défendaient le consulat et d'autres qui essayaient de le piller, affirme-t-il. Ahmed al-Faraj, un journaliste local sur les lieux a affirmé que l'ambassadeur a été découvert par hasard, quand quelqu'un lui a marché dessus, dans l'obscurité. Les gens ne savaient pas qu'il était ambassadeur, seulement qu'il était un Américain pris au piège. Deux des amis díAhmed al-Faraj également sur les lieux ce jour affirment que líambassadeur était encore vivant lorsquíon lui a marché dessus. Une personne présente lía alors transporté à líhôpital dans sa voiture. Les gens essayaient de libérer de l'espace pour qu'il puisse respirer et ses yeux clignotaient, raconte Ahmed Chamsi, l'un des amis.

 


© fogcityjournal.com
l'ambassadeur Christopher Stevens, du consulat américain à Benghazi en Libye
Au Centre médical de Benghazi où l'ambassadeur Christopher Stevens a été conduit cette nuit-là, le médecin de garde, Seifeddine Zoghbia, expliquera au reporter de líAFP, que le personnel médical aurait tenté durant une demi-heure de réanimer le diplomate en vain. Il a également précisé que l'ambassadeur était mort d'asphyxie et qu'il n'y avait aucun signe de traumatisme sur son corps. Au début, je ne savais pas qu'il était ambassadeur, ou qu'il était Américain, a-t-il indiqué. Trois autres américains en plus de líambassadeur des Etats-Unis en Libye Christopher Stevens, ont péri ce jour-là dans l'attaque contre le consulat de Benghazi. Celle-ci avait initialement été mise sur le compte de manifestants en colère contre un film dénigrant l'islam, produit et réalisé aux Etats-Unis. Mais des responsables libyens et américains n'ont pas écarté l'hypothèse d'une attaque planifiée, voire d'une implication du réseau Al-Qaïda. Ahmed Warfalli, qui vit à quelques pas du consulat, a déclaré à que les renforts des forces de sécurité n'étaient arrivés sur place qu'après deux heures de tirs de roquettes et d'armes à feu. Rappelons cependant que, la Secrétaire díEtat américaine Hilary Clinton a affirmé lors díune déclaration que le Gouvernement des États-Unis n'avait absolument rien à voir avec cette vidéo. Nous avons absolument rejeté son contenu et son message.

 



Commentaire


Retour en haut