Archive

La Centrafrique de nouveau dans la tourmente

Líhabitation du premier ministre Faustin Archange Touadéra à Damara est passé au peigne fin avant díêtre saccagée

 

Le centre de la République centrafricaine a été menacé par des attaques rebelles le samedi 15 septembre 2012. Il síagit des villes de Damara à 3heures du matin, de Sibut vers 10 heures et de Dékoa vers 15 heures le même samedi. Ces attaques «surprises» selon les populations des villes assaillies, ont fait fuir de nombreuses personnes de leur domicile. Elles sont allées aller se réfugier dans la brousse. Il y a eu quelques dégâts car les stations services de Damara et de Sibut sont saccagées, le Crédit mutuel détruit et ces hommes ont emporté une importante somme díargent. Aussi, líhabitation du premier ministre Faustin Archange Touadéra à Damara, a-t-elle été passée au peigne fin avant díêtre saccagée. Cíétait la panique à Bangui, car même les autorités ignoraient líorigine de ces hommes. Cíest finalement ce dimanche 16 septembre 2012 quíun communiqué de presse a été rendu public par une coalition de la CPJP-CPSK.

 


© journaldebangui.com
Général Dhaffane Mohamed Moussa, Président de la CPSK à gauche
Ce communiqué de presse précise que «Dans le cadre de la mise en úuvre du Protocole d'Accord du 25 août 2012, le Haut Commandement mixte CPSK-CPJP, sous la présidence du Général Noureldine Adam, Président de la CPJP, et du Général Dhaffane Mohamed Moussa, Président de la CPSK, porte à la connaissance du public qu'il a procédé à des opérations furtives et tactiques en vue de déboucher sur un dialogue non exclusif et transparent avec le gouvernement pour ramener la paix définitivement sur toute l'étendue du Territoire national. Tout le monde a besoin de la paix.» Un bilan de ces évènements est également dressé par cette coalition armée selon le même communiqué, dont voici la teneur

 



Commentaire


Retour en haut