Archive

Centrafrique: Francis Bozizé et des rebelles de la CPJP Fondamentale

Le ministre délégué à la Défense a fait une déclaration liminaire disant prendre acte de celle des rebelles

 

Si à ce jour aucune déclaration officielle émanant des autorités centrafricaines nía été faite relativement aux attaques des villes de Damara et Sibut le samedi 15 septembre 2012, du côté rebelle, les déclarations fusent. Le Colonel H.A se revendiquant de la CPJP Fondamentale qui a attaqué le week-end dernier les deux villes centrafricaines déclare que líopération «Charles Massi», du nom du défunt Président du parti politique FODEM (Forum Démocratique pour la Modernité) et patron de la CPJP dont a hérité Abdoulaye Hissène, ne visait quíun seul but: «se faire entendre des autorités centrafricaines et leur prouver que notre mouvement existe»

 


© journaldebangui.com
Général Dhaffane Mohamed Moussa, Président de la CPSK (g) Francis Bozizé, ministré délégué de la Défense de RCA (à droite)
«Nous le faisons en mémoire de Charles Massi qui a été lâchement assassiné par François Bozizé, Nous sommes accompagnés par les ex libérateurs qui ont conduit le Général Bozizé en 2003 au pouvoir et à qui Bozizé a tourné le dos. Ils sont opérationnels, ils se trouvent sur toute líétendue du territoire et même sur les collines de Bas-Oubangui. Il leur avait promis de verser 15 millions Fcfa à chacun, ce quíil nía pas fait. Les précipitations de Monsieur Abdoulaye Hissene pour gagner de líargent a fait quíil síest séparé de nous, nous nous appelons CPJP Fondamentale», a déclaré sur les ondes de la Radio Ndeke Luka, le porte parole de cette nouvelle rébellion, un certain Colonel H.A.

De son côté, le ministre de la Défense, le Colonel Francis Bozizé a préféré «prendre acte» de la déclaration des responsables de cette nouvelle rébellion tout en précisant que les forces de défense et de sécurité ne resteront pas les bras croisés. Díailleurs, les rebelles ont été chassés de Dékoa et sont en débandade en direction de Bouca et Batangafo, a fait noter le ministre délégué à la défense.

 



Commentaire


Retour en haut