Archive

L’Ouest de Centrafrique menacé par une autre présence d’hommes armés

De source sûre, deux localités de la préfecture de la Nana Mambéré ont reçu entre le samedi 8 et dimanche 9 septembre 2012 des visites d’hommes lourdement armés.

 

Ces hommes enturbannés, ont d’abord pris d’assaut dans la soirée du samedi 8, une commune où ils ont pris des hommes et femmes valides de culture musulmanes avant de quitter. Quelques heures plus tard, la présence des mêmes hommes a été signalée à une dizaine de kilomètres de leur lieu de forfait. Là aussi, ils ont pris 5 personnes pour compléter avec leur première capture, ce qui fait au mois 13 personnes enlevées.

 


© geopolis
Plus grave, notre source nous précise que ces hommes parleraient Piding, un dialecte au Nigéria. Un rapprochement a donc été fait entre ces hommes armés non encore identifiés et la secte de Boko Haram. La région de Aba et des environs serait principalement habitée par des centrafricains de culture musulmane et/ou peulh. Et pourtant, on nous signale que les victimes des 13 cas d’enlèvements auraient une culture musulmane. Ceci dit, il y a évidemment une forte probabilité de craindre le pire, c'est-à-dire le renforcement des rangs de la secte Boko Haram qui enlève des centrafricains.
D’ores et déjà, il y avait une crainte de prolongement du « combat » de cette secte dans la sous région d’où des mesures de précaution au Cameroun, au Tchad et avec beaucoup de doute en République centrafricaine. Si cela s’avérait, cela est dû à la porosité des frontières centrafricaines avec les Etats voisins que nous ne cessons de déplorer. Et pourtant, aucune mesure n’aurait été prise de manière adéquate y relative. Quel sort sera réservé à ces 13 personnes enlevées?

 



Commentaire


Retour en haut