Archive

L’embuscade de la LRA contre un convoi centrafricain

Un élément des FACA tué et 5 autres grièvement blessés au village Gbandji situé à 160 kilomètres de Obo (est)

 

Voilà le bilan d’une embuscade tendue le 10 septembre 2012, par les rebelles de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA) contre le convoi de 4 véhicules des FACA en provenance de Bangui. Un convoi qui partait en complément d’effectif aux autres forces loyalistes en pleine traque des éléments de Joseph Koni, sous mandat d’arrêt international. Selon le correspondant de Radio Ndeke Luka qui a relayé l’information, après plusieurs échanges de tirs, les assaillants se sont aussitôt retranchés dans la brousse où ils sont basés. Les soldats blessés d’après un responsable local du gouvernement, Albert Boris Mbagalet, cité par Reuters, ont été évacués. Ils précédaient un contingent de 500 autres soldats qui doivent prendre la route ce mercredi à l’occasion du début officiel des opérations contre la LRA sous l’égide de l’Union africaine a tenu a précisé un porte-parole du ministère de la défense, Jean Ladawa.

 


© africadefensejournal.wordpress.com
Les éléments des Forces Armées Centrafricaines
Un témoin de l’évènement, d’après la Radio Ndeke Luka, a raconté que «l’attaque a eu lieu à 25 kilomètres de Zémio (est) alors que le convoi militaire se dirigeait vers Obo. Elle a d’abord visé le 1er véhicule qui est celui du commandant de la troupe, avant d’atteindre les 3 autres». «L’équipage a donc essuyé des tirs nourris. Plusieurs cas de chocs ont été soldés par 1 mort et 5 blessés. Les victimes, dont la mort, ont été ramenées à Zémio. 3 des blessés seront évacués à Bangui et 2 resteront surplace», a-t-il déclaré. Le même témoin a aussi indiqué que «samedi dernier, 2 chasseurs sur 3 ont été tués au même endroit par ces hors la loi. L’un d’entre eux qui avait eu la vie sauve, avait alerté le village. Et les villageois avaient effectué un déplacement sur les lieux et ont ramené les corps pour inhumation».

Il faut dire la LRA a intensifié ces derniers temps ses attaques suite à une offensive de la Force tripartite le 24 août dernier contre la base de leur numéro III, Dominic Ongwen, responsable des opérations militaires. L’attaque avait complément détruit ladite base et dispersé les rebelles dans la forêt du Haut Mbomou (est). Le 1er septembre dernier 52 personnes prises en otage lors des attaques perpétrées par la LRA aux villages Mabingué,Balifondo et Zombo Mbari dans la circonscription de Bangassou II ont été libérés. Une libération initiée par les rebelles eux-mêmes, après que leurs otages leur aient servis de porteurs de butins de leur forfait. Cela fait plus de 4 ans que les rebelles de la LRA tuent, pillent, violent les populations de l’Est de la République Centrafricaine. Des exactions commises malgré l’intervention des Forces centrafricaines, ougandaises et américaines dans la région.

 



Commentaire


Retour en haut