Archive

Can-2013: Les Etalons se couchent devant les Fauves à Bangui

Cette rencontre síest déroulée en présence de M. le Premier ministre centrafricain, Faustin Archange Touadéra

 

Les Etalons du Burkina Faso conduits par le président de la fédération burkinabé de football M. Sangaré, ont mordu la poussière sur le stade fétiche de la République centrafricaine ce samedi 8 septembre 2012. Le match se jouait dans le cadre de la dernière phase des éliminatoires de la Coupe díAfrique des nations de football 2013. Avant ce coup díenvoi, un officiel et un joueur ont prononcé le serment de fair-play. Cette rencontre a mis aux prises les Fauves de la République centrafricaine et les Etalons de Burkina Faso qui ont participé à la dernière CAN 2012.

 


© journaldebangui.com
Le PM Faustin Touadéra était au stade lors de la rencontre
Tout démarre sur les chapeaux de roue car dès la 25ème minute de la première partie, les Fauves ont rougi en inscrivant le 1er but centrafricain par Vianney Mabidé sur un cafouillage, après une tête manquée de Hilaire Momi suite au premier corner exécuté par Foxi Kéthévoama. Les burkinabés vont tenter de réagir, mais ils seront très maladroits dans les tirs. Ils ont confondu rapidité et précipitation. Les Centrafricains à travers Hilaire Momi, ont manqué de belles occasions. Mais líessentiel a été fait. Mieux vaut gagner chez soi et arracher díavance les trois points que de faire un nul ou de perdre le match.

Le match retour est prévu dans un mois à Ouagadougou. Cíest dire que la RCA a encore sa chance de se qualifier pour la CAN. Les Fauves ont 80% de réussite (gagner ou faire un nul ou perdre par 2 buts à 1) que les Etalons qui níont une seule chance de gagner par 2 buts à 0 ou plus, pour pouvoir espérer la qualification. Avec cette détermination des Fauves, une opération qui síavèrera leur sera difficile. Car il y aura certainement retour des autres Fauves.

 


© journaldebangui.com
Une sélection des Etalons du Burkina à Bangui
Le capitaine des Etalons Charles Kaboré, a déclaré que cette défaite va les pousser à être encore plus déterminés pour le match retour. Ils ne síattendaient pas à cette défaite, cíest pour eux une surprise. Pour líentraineur burkinabé le belge Paul Püt, cette défaite est pour lui un avertissement. Il a apprécié les Fauves pour leur engagement. Le président de la Fédération burkinabé le colonel Sangaré a indiqué pour sa part que le match retour sera très difficile pour les Centrafricains. Quant au président de la Fédération centrafricaine de football M. Patrice Edouard Ngaïssona, il síest réjoui du résultat donné par les Fauves. Parce que selon lui, ses enfants ont joué contre une sélection des joueurs díEurope. Il pense que tout est possible pour la victoire des Fauves à Ouagadougou. Il a par ailleurs indiqué que le public centrafricain est très exigeant mais ne sait pas encourager ses joueurs comme sous díautres cieux.


Commentaire


Retour en haut