Archive

Centrafrique: Grève dans les centres de dépistage volontaire

Le personnel de cet établissement sanitaire de Bangui, ainsi que celui des provinces réclament 10 mois díarriérés de salaires

 

Le personnel des Centres de dépistage volontaire (CDV) de Bangui et des provinces de la République centrafricaine entrent en grève ce 10 septembre. Ils réclament 10 mois díarriérés de salaires et brandissent aussi quelques revendications. Les centres de dépistage volontaire en République Centrafricaine souffrent des sérieux problèmes depuis plusieurs mois. Le Personnel soignant accuse des arriérées de salaire, les outils de travail manquent. Ces établissements ont ainsi de la peine à effectuer les tâches qui leur sont confiées dans la riposte contre le Sida. Cíest pourquoi, ils ont décidé à entrer en grève, afin de crier leur ras-le-bol et demander au Comité national de lutte contre le Sida (CNLS) de prendre en compte leurs revendications.

 


Les centres de dépistage volontaire sont en grève
Ces centres de dépistage fermeront leur porte en tout cas pour ce lundi 10 septembre 2012 jusquíà nouvel ordre. Selon une source proche de ce service, le personnel des différents centres ont décidé unanimement de mener cette action afin de contraindre le CNLS à leur payer díabord leurs arriérés de salaires qui síélèveraient approximativement à 225.000.000 F CFA soit 2.250.000 par mois. Par ailleurs, on ne comprend pas le vrai objectif que síest fixé le CNLS car, des ateliers sont organisés dans le but de lutter contre le SIDA. Pendant ces ateliers, on demande aux gens de se faire dépister ou de transmettre le message au public pour se faire dépister. Or, dans les lieux où les gens doivent se faire dépister, parfois ce sont les réactifs qui manquent et pour ce cas, cíest le personnel qui est en grève. Dans ce cas, líétat díesprit à atteindre les nouveaux objectifs est proche du zéro.

 



Commentaire


Retour en haut